Une vie tranquille sur les canaux

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Tim et Pru parcourent les canaux du monde entier depuis près de 40 ans. Ils sont les héros d’une série d’émissions de la télévision anglaise Channel 4, « Great canal journeys », qui les filme dans leurs périples. Mercredi, ils ont passé la journée à Saverne et ont fait escale au château du Haut-Barr avant de se rendre en bateau au port, sous un beau soleil estival.

Tim et Pru sur le canal de la Marne au Rhin, de Stambach à Saverne. Document remis

Tim et Pru sur le canal de la Marne au Rhin, de Stambach à Saverne. Document remis

Pendant quelques jours, une chaîne de télévision anglaise publique, Channel 4, s’est intéressée de près au canal de la Marne au Rhin. Leurs caméras se sont posées dans un premier temps à Arzviller, mardi, pour parcourir la vallée des éclusiers et le Plan incliné puis ils ont investi Saverne mercredi avant de se diriger vers Strasbourg jeudi.

Cette belle balade fluviale constituera un feuilleton d’environ 45 minutes, dans le cadre d’une série sur les canaux, « Great canal journeys ». À bord du bateau, le couple star de ces reportages. « La série existe depuis sept ans et nous travaillons exclusivement avec Tim et Pru », explique une responsable de la production. Prunella Scales et Timothy West, aujourd’hui octogénaires, ont été comédiens professionnels. Elle pour la télévision, où elle jouait dans des films comiques. Tandis que lui s’exprimait sur les planches des théâtres.

« Nous avons passé de magnifiques vacances »

Tous deux, mariés depuis plus de 50 ans, ont une passion commune, la navigation sur les canaux. « Un ami m’a prêté un jour son bateau, en 1976, et depuis j’adore naviguer », confie Tim. « Et nous avons passé de magnifiques vacances », ajoute Pru. Pour Timothy West, les canaux du monde entier représentent un patrimoine à préserver. C’est pourquoi il en fait volontiers la promotion en s’impliquant dans l’« Inland Waterways association », créée à cet effet en 1946. « Lorsque la navigation commerciale et industrielle s’est arrêtée dans les années 1960, les canaux ont été laissés à l’abandon et nous avons fait pression sur le gouvernement (anglais, ndlr) pour les sauvegarder », confie encore Timothy en véritable militant de cette cause. C’est en évoquant cette passion dans une émission de télévision qu’il a été repéré par un producteur qui a imaginé cette série basée également sur la notoriété médiatique du couple.

En quarante années de vacances au fil de l’eau, le couple installé à Londres s’est baladé, avec leurs trois enfants, en Inde, au Portugal, en Angleterre, au Pays de Galles, en Norvège et aussi en France. Dans l’Hexagone, ils ont navigué sur le canal du Midi, celui du Nivernais et de Bourgogne. Les ponts et les écluses n’ont plus de secrets pour eux. Prunella est particulièrement attachée à la France et utilise un petit peu la langue de Molière. « Autrefois (avant sa rencontre avec Tim, ndlr) je suis tombée amoureuse d’un Français », confie-t-elle. Et aujourd’hui, c’est l’un de ses fils qui est marié avec une Française. « Mes petits-enfants sont à moitié français », se réjouit l’heureuse grand-mère.

Le scénario de cette émission sur les canaux prévoit des virées sur la terre ferme pour mettre en exergue l’histoire et le patrimoine des régions traversées. Dans les épisodes précédents, il y en a eu 22, visibles sur Youtube. On les découvre dans des cadres bucoliques, visitant des églises, des bibliothèques et des villages, à la rencontre des habitants. Tim et Pru font également les voix off de cette série télévisée basée sur leur vie au fil de l’eau. Un efficace moyen de promotion touristique, si l’on en croit le nombre de vues, dont bénéficiera le canal de la Marne au Rhin.

À Saverne, toute l’équipe, une dizaine de personnes, a débarqué avec caméras et micros au château du Haut-Barr, mercredi, à la grande surprise des touristes qui par ce jour de grand soleil étaient nombreux sur le site. Avant d’être filmés, Prunella Scales est passée entre les mains de la maquilleuse, de la coiffeuse puis a été équipée, comme son mari, d’un micro. Au mot « action », ils sont entrés au château à la rencontre de leur guide, une scène répétée plusieurs fois jusqu’à la bonne prise. Un rythme soutenu qui contraste avec la vie tranquille des canaux, havre de paix préféré de ces octogénaires britanniques.

DNA/Simone Giedinger (12/05/2017)

L’équipe technique aux petits soins pour le couple de stars. Photo : DNA – S.G.

L’équipe technique aux petits soins pour le couple de stars. Photo : DNA – S.G.

Les images du port de plaisance de Saverne vont traverser la Manche. Photo : DNA - S.G.

Les images du port de plaisance de Saverne vont traverser la Manche. Photo : DNA - S.G.

Publié dans Insolite

Commenter cet article

ddelsass 17/05/2017 16:15

Je suis très fière que ce tournage ce soit passé chez nous, à Saverne, pour y être porté si loin
!
Les environs de cette ville, ses canaux, le Palais, la Roseraie, le col qui se divise en deux côtés, l' un c' est Saverne avec le jardin botanique, et l' autre avec Ottersthal et sa fonatine "Mélanie" , et sa forêt bien entretenue, les bâtiments magnifiques dans Saverne, dont la taverne Katz, le jardin oecuménique, faites y une halte! !
Le cloître des Récollets, si vous cherchez bien dedans vous y trouverez l' atelier d' un artiste aussi etc... je n' oublie pas nos douceurs, délicieux chocolats, fontaine de Nutella de trés bonne qualité de chocolat, bien sur, gâteaux célèbres faits par d'excellents pâtissiers, vous en voulez encore , hé bien oui, dans la vallée et ses canaux fluviaux , le plan incliné avec son lourd passé, les nombreuses Cristalleries, plus ou moins célèbres, l'ancienne faiencerie de Niderviller de 1728 (+ ou-) et son immense four extérieur, de toute beauté!
Maintenant, une dernière merveille, monter le col, à droite, en face de l' hôpital, vers Ottersthal, allez se garer sur le parking du cimetière, (admirez la statue à l' intérieur, faite par un jeune homme, auujourd' hui disparu, (aussi mince que cette Marie), pensée émue pour lui, et empruntez le parcours de santé magnifiquement intégré dans la nature.
On dirait qu' il est là depuis toujours, parfaite réussite faite par l' ONF, en collaboration avec la Commune.
Libre à vous de faire des exercices, (pas pour moi ) mais après la montée vous déboucherez sur un plateau sur la charmante chapelle Ste Barbe, que vous aurez bien mérité.
Splendide vue sur la plaine et ses environs, et à l'intérieur, enfin , je termine par le beau poème en alsacien bien sûr,d' un des frères Mathiss, poète alsacien, (pont des frères Mathiss) et composé la nuit de Noël, je crois 1945.
Cela mérite ce périple! Vous pourrez trouver une traduction dans le book de la mairie, vous passez devant!
J' espère ne pas avoir été trop longue car, je me fais violence à m' arrêter.
Bonne balade!

Marie 13/05/2017 18:56

Merci pour cet article, je vais essayer de trouver la vidéo, il parait qu'elle serait sur You tube.