Nouvelle manifestation contre le centre de primatologie

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Entre 200 et 300 personnes ont manifesté hier après-midi dans les rues de Strasbourg en faveur de « la fermeture du commerce de primates de Niederhausbergen ».

Le cortège ciblait à nouveau le centre de primatologie de l’Université de Strasbourg installé au fort Roch. Photo : DNA - Christian LUTZ-SORG

Le cortège ciblait à nouveau le centre de primatologie de l’Université de Strasbourg installé au fort Roch. Photo : DNA - Christian LUTZ-SORG

Organisé par Pro Anima, Animalsace et le collectif Fight for monkeys, le cortège ciblait à nouveau le centre de primatologie de l’Université de Strasbourg installé au fort Roch, dont les militants de la cause animale dénoncent l’existence et le fonctionnement depuis plusieurs mois.

Les associations 269 Life, One Voice ou L 214 ont participé au défilé, ainsi que des militants allemands. Les participants ont brocardé « une science inefficace et barbare » pratiquant la « torture » sur les singes à travers les expérimentations. Ils demandent « une science sans souffrance » incluant « l’abolition de la vivisection ». « On essaie de faire une manifestation au printemps et une en automne pour poser le débat dans l’espace public », expose Sylvia Hecker de Pro Anima, ajoutant qu’il existe aussi un « travail juridique et d’investigation » sur lequel les activistes préfèrent « rester silencieux ». Les associations mettent par ailleurs en avant une pétition signée « par plus 128 000 personnes », et remise récemment au préfet du Bas-Rhin.

Le centre de primatologie de Niederhausbergen étudie le comportement des singes en semi-liberté. Pour financer ces activités, il commercialise des macaques par l’intermédiaire du Silabe (Simian Laboratory Europe) auprès de laboratoires spécialisés, qui les utilisent comme cobayes. Selon le site internet de l’Université de Strasbourg, le centre « héberge en moyenne 800 animaux sous la supervision d’une équipe spécialisée de 25 personnes (éthologues, chercheurs, vétérinaires, soigneurs animaliers) ».

DNA/A.P. (21/05/2017)

Publié dans Animaux

Commenter cet article