Le printemps n’adoucit pas toujours les mœurs

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Nos petits amis à coquille des jardins et forêts, en grandissant, solidifient leur maison. De nouvelles couches de calcaire, sécrétées continuellement par le manteau, viennent renforcer la coquille, si bien que les prédateurs, devinant qu’ils n’en viendront pas à bout, laisse de plus en plus souvent tranquilles les escargots. Mais, par malheur pour ces mollusques, un oiseau a réussi à mettre au point une méthode particulière pour briser les coquilles réputées incassables… La Grive musicienne !

Grive musicienne. Photo : Luc Haettel

Grive musicienne. Photo : Luc Haettel

Cette jolie musicienne commence par choisir, dans un endroit bien dégagé, une pierre qui lui servira d’enclume. Lorsqu’elle trouve un escargot, elle l’attrape par l’embouchure de la coquille et l’emporte à travers les airs jusqu’à la pierre choisie. Notre pauvre gastéropode ne peut en aucun cas riposter et se laisse amener vers l’autel du sacrifice.

 

Posée, elle commence à frapper la coquille contre l’enclume. Elle recommence ses frappes sèches et régulières jusqu’à ce que la coquille se brise (jusqu’à cent cinquante fois pour un escargot de bourgogne !). A partir de ce moment-là, le pauvre escargot est condamné : son corps n’étant soudé à sa coquille que par un seul muscle, dès que le pilier central se brise, le muscle se décroche et la Grive n’a plus qu’à tirer sur le corps tout entier à travers l’ouverture. Il est ensuite avalé vivant…

 

Ces bourreaux d’escargots peuvent faire un grand carnage : jusqu’à dix pour cent d’une population peut être décimée en un mois. Mais il semblerait que cet oiseau ne les consomme que lorsqu’il n’a rien d’autre à se mettre sous le bec : lors des migrations, des sécheresses estivales ou en hiver.

 

Pensez donc à mettre une planche dans vos jardins, elle servira d’abri à tous les escargots et vous permettra d’effectuer des comptages et des observations en toute simplicité.

 

Source : Noé

Escargot de Bourgogne. Photo : Jean-Louis Schmitt

Escargot de Bourgogne. Photo : Jean-Louis Schmitt

Publié dans Environnement, Oiseaux

Commenter cet article