Le (petit) miracle du jour…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le héron cendré (Ardea cinerea) peut avoir des attitudes curieuses. Il peut rester des heures, posé sur une seule patte, complètement inactif s'il n'est pas dérangé. Il enfonce son cou dans les épaules, seule la tête et le bec à l'horizontale semblent surgir de son corps.

Photo : Jean-Louis Schmitt

Photo : Jean-Louis Schmitt

Sa manière de chasser est particulière. Il chemine lentement et courbé, dans les eaux peu profondes, sans faire de bruit, pointant vers le bas son bec puissant et pointu, prêt à asséner le coup mortel à la proie qui passera à sa portée.

 

Parfois, il reste immobile dans l'eau, observant le fond devant lui et sur les côtés afin de capturer habilement le moindre poisson qui passe.

 

Pour les grosses proies, (grand poisson ou anguille importante), il les frappe fortement de son bec pour les transpercer, et les secoue d'un côté à l'autre, avant de les avaler entières, tête la première. Le héron cendré se nourrit essentiellement de poisson, d'anguilles, de batraciens. Il consomme également des petits mammifères (rongeurs), des insectes, des crustacés et des reptiles. Il pêche les poissons à l'affût, parfaitement immobile. A la vitesse de l'éclair, son cou se détend et son bec en forme de poignard transperce la victime…

 

Source : Oiseaux.net

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Publié dans Le miracle du matin

Commenter cet article

Claude Cleere 07/05/2017 06:24

Si difficiles à saisir. Superbe

Marie 06/05/2017 19:08

Merci pour ces belles photos quotidiennes, j'apprends à reconnaître certains oiseaux, les fleurs sont superbes à chaque fois. Il est difficile de photographier certains oiseaux, un héron cendré se trouve souvent au bord du canal près de chez moi, pas moyen de l'approcher, ni de le photographier.

Jean-Louis 07/05/2017 06:29

Merci Marie. L'approche est effectivement souvent difficile et ne pas déranger doit demeurer un préalable... Il faut donc de la patience pour -parfois- saisir quelques images intéressantes et "publiables" ! C'est loin d'être acquis à chaque sortie... Mais, on peut aussi parfaitement se contenter de l'observation des beautés qui nous entourent et, ça, ça reste tout de même un vrai petit bonheur à la portée de (presque) chacun !

dominique 06/05/2017 15:06

Sur la photo où il s' étire, comment ne pas penser au "long bec emmanché d'un long cou" de La Fontaine
Ici à Amiens au parc voisin qui se déploie autour de la Somme, ses étangs et ses rieux, en prolongement de nos célèbres hortillonnages, quand j'y emmène mon chien de 14 ans qui adore y galoper encore, j'en vois parfois un, pas farouche mais le prendre en photo de près avec un simple appareil, pas facile, une fois encore merci Jean-Louis pour ces photos

Jean-Louis 07/05/2017 06:30

Toujours aussi ravi de lire vos commentaires Dominique : merci pour votre fidélité et la promotion que vous faites de ce modeste blog !

Carmen Zamojduk 06/05/2017 13:33

Un tres bel echassier que j'aie la chance d'observer chez moi