Des hiboux moyen-duc en pension

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Spectacle pour le moins exceptionnel : depuis quelques jours, une nichée de hiboux moyen-duc a élu domicile dans un jardin de Kertzfeld.

Une paire de hiboux moyen-duc quasi immobiles sur leur branche, camouflés par les feuillages. Photo : DNA

Une paire de hiboux moyen-duc quasi immobiles sur leur branche, camouflés par les feuillages. Photo : DNA

Alertée par des cris stridents en pleine nuit, une habitante de Kertzfeld a eu la surprise, dimanche, de découvrir quatre petits hiboux dans son jardin.

Les jeunes rapaces, encore couverts de duvet, étaient perchés sur un bouleau et un pommier voisin. Ils semblaient se relayer pour surveiller les animaux, chats, pigeons et autres intrus, qui se rapprochaient des arbres, tout en restant parfaitement immobiles pour se fondre dans les branches et demeurer presque invisibles.

Le garde forestier Alain Depersin, informé de l’arrivée de ces nouveaux venus dans le voisinage, a confirmé qu’il s’agissait a priori de jeunes hiboux moyen-duc, au vu de leurs aigrettes et de quelques autres caractéristiques.

Lundi, les quatre pensionnaires étaient toujours présents, mais ils s’étaient déplacés dans les arbres et étaient accompagnés d’un cinquième congénère, lui-même trahi par les déjections blanches très visibles laissées par terre, sous la branche qu’il occupait.

Pour les enfants de la famille propriétaire du jardin, c’est une chance de pouvoir observer sans les déranger ces magnifiques rapaces et les repérer dans les branches est devenu une sorte de jeu après l’école. Activité temporaire, puisque bientôt ces hiboux iront vraisemblablement rejoindre le grand-duc relâché voici trois ans dans la forêt communale.

DNA/F.-R.D. (25/05/2017)

Publié dans Oiseaux

Commenter cet article