Un loup dans les Vosges du Nord ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dans le département du Bas-Rhin, le réseau lynx lancé pour suivre les opérations de réintroduction dans les années 80 a été étendu au loup en novembre dernier.

Loup gris. Photo : Jean-Louis Schmitt

Loup gris. Photo : Jean-Louis Schmitt

Ce réseau, animé par l’ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage), a pour objectif de recueillir les indices de présence de ces deux espèces de grands prédateurs, que ce soit des observations ou des indices. Et justement, alors que la dernière donnée validée d’une trace de loup datait de novembre 2015 au Hohwald, la préfecture du Bas-Rhin a confirmé hier qu’un loup avait été observé par un promeneur le 6 janvier 2017 en début d’après-midi sur le ban de la commune de Sparsbach, dans les Vosges du Nord.

L’observation visuelle s’est doublée par la suite de l’analyse d’une trace laissée dans la neige. La succession d’empreintes en ligne caractéristique de l’espèce « atteste qu’il s’agit très probablement d’un loup », a expertisé l’ONCFS qui, en l’absence d’analyse génétique ou d’autres indices concordants, se garde d’être plus catégorique.

Et si c’est un loup, s’agit-il de l’animal repéré dans le massif du Hohwald et venu du sud ? Ou bien de cet individu de souche européenne du Nord-Est, signalé à la fin de l’été 2015 dans le Pfälzerwald, plus précisément dans la forêt du Ludwingswinkel, à moins de cinq kilomètres de la frontière française près d’Obersteinbach ?

Une formation spécifique au recueil d’indices

Mais cette observation inopinée, comme la brève incursion en Alsace du lynx Arcos relâché le 7 mars dans la forêt de Rhénanie-Palatinat, dans son cheminement vers le sud à travers le département des Vosges, pousse la préfecture du Bas-Rhin à communiquer sur le loup et le lynx, « espèces strictement protégées en France comme en Europe ».

Si les pérégrinations d’Arcos sont connues grâce au signal de sa balise GPS, les membres du réseau loup-lynx guettent évidemment tous des indices de passage du loup. Dans le Bas-Rhin, une formation des correspondants du réseau à la reconnaissance d’indices et aux caractéristiques du loup est programmée en juin prochain pour faciliter le suivi.

En cas d’observation de loup ou d’indices de sa présence, contacter rapidement l’ONCFS du Bas-Rhin, 03 88 70 48 59, sd67@oncfs.gouv.fr

DNA/S.W. (04/04/2017)

Publié dans Insolite, Biodiversité

Commenter cet article

Claude Cleere 04/04/2017 13:30

Ne répandez pas trop la nouvelle : ils le traqueront jusqu'à la mort... les paysans qui aiment les bêtes et ĺa nature... et les sous...

Kasia Zamojduk 04/04/2017 09:47

Tout prés de mon village ❤