Le (petit) miracle du jour…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Depuis quelques jours, un merle s’active abondamment dans le jardin ! Le nid ne doit pas être bien loin… En attendant de le découvrir (sans vraiment le chercher), on profite de son chant puissant et mélodieux de l’aube au coucher ! Pas de doute : c’est véritablement un des meilleurs chanteurs parmi les oiseaux du jardin (écoutez ci-dessous).

Merle noir (Turdus merula). Photo : Jean-Louis Schmitt

Merle noir (Turdus merula). Photo : Jean-Louis Schmitt

Chant du merle noir

Le Merle noir est le grand turdidé commun de l'ouest du domaine paléarctique. Sa silhouette typique (longue queue et ailes courtes), sa grande taille et son plumage très sombre en font un oiseau remarquable, d'autant qu'il ne craint pas l'Homme. Il existe un dimorphisme sexuel assez prononcé.

 

Le mâle adulte nuptial est entièrement d'un noir profond et mat. Son bec est jaune orangé et l'œil est entouré d'un cercle oculaire de la même couleur. L'iris est gris ou brun. Les pattes sont rougeâtres ou brunâtres.

Merle ♂.  Photos : JLS
Merle ♂.  Photos : JLS

Merle ♂. Photos : JLS

La femelle est brune avec le dessus assez sombre et le dessous plus pâle avec comme des mouchetures sombres. Il existe une grande variabilité inter-individuelle quant à la tonalité du plumage, souvent nuancé de chamois sur les parties inférieures, parfois même avec des caractères juvéniles conservés comme une poitrine roussâtre tachetée. Le bec est brun, mais peut se teinter de jaunâtre avec l'âge. Le cercle oculaire est moins visible, mais peut être aussi marqué que celui du mâle.

Merle ♀. Photo : JLS

Merle ♀. Photo : JLS

Le juvénile est bien différent, au point qu'on peut penser avoir affaire à une espèce différente, une grive par exemple. Son plumage est d'un brun assez clair, nettement teinté de roussâtre sur la face, la gorge et la poitrine, et entièrement moucheté ou strié de chamois dessus et dessous. Le bec est plus clair que celui de la femelle et les pattes sont rosâtres.

 

Source : Oiseaux.net

Merle juvénile. Photo : JLS

Merle juvénile. Photo : JLS

Publié dans Le miracle du matin

Commenter cet article