Le (petit) miracle du jour…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un couple de Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) est particulièrement actif en ce moment au jardin : considérablement occupé à nourrir sa progéniture, il est présent du matin au soir et alarme dès que passe un chat…

Rougequeue noir ♀. Photo : Jean-Louis Schmitt

Rougequeue noir ♀. Photo : Jean-Louis Schmitt

Le mâle a le plumage gris-noirâtre avec la calotte grise et une tache blanche sur l'aile. La poitrine est la partie la plus foncée de son corps. Le rougequeue noir a la queue orange brique, les sous-caudales et le croupion roux. Le bec très pointu, les yeux, les pattes et les doigts sont noirs. Certains mâles peuvent arborer un plumage de type femelle.

Rougequeue noir ♂. Photo : JLS

Rougequeue noir ♂. Photo : JLS

La femelle est plus terne que le mâle, avec un plumage uniforme gris-brun cendré, le roux est inexistant chez elle. Sa poitrine grisâtre est légèrement striée de foncé.

Rougequeue noir ♀. Photo : JLS

Rougequeue noir ♀. Photo : JLS

Cris et chant

Les cris typiques du rougequeue noir sont rapides, courts et nets. Le chant est un bavardage rapide, interrompu par un son rappelant le papier que l'on froisse, et finissant sur une sorte de "tia-tia" (écoutez ci-dessous).

En dehors de la saison de reproduction, le Rougequeue noir est soit solitaire, soit en couple, voire parfois en petits groupes. En période de reproduction, l’espèce est territoriale mais on peut retrouver des nids à proximité les uns des autres. Généralement, ils sont espacés au minimum de 6 m mais parfois moins. L’espèce est à la fois résidente, partiellement migratrice ou migratrice suivant la localisation…

 

Le Rougequeue noir s’alimente de petits invertébrés et de fruits. Il capture les insectes soit en marchant au sol soit en vol à partir d’un perchoir. Les fruits sont généralement capturés à partir d’un vol stationnaire à proximité du buisson.

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Publié dans Le miracle du matin

Commenter cet article

Claude Cleere 28/04/2017 14:40

Mignon "boule de suif "

dominique 28/04/2017 12:38

Oui les charmants visiteurs des jardins sont des petits bonheurs pour nous, merci pour ce nouvel envoi; s'ils savaient tous vos visiteurs tout ce que vous connaissez à leur sujet, ils seraient épatés