José Bové regonfle le moral des troupes

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le député européen José Bové est venu soutenir, hier après-midi au château de Kolbsheim, les opposants au GCO.

José Bové regonfle le moral des troupes

Les études préalables et l’arrivée des premières machines, prémices au chantier du Grand contournement ouest, ont quelque peu altéré le moral des opposants. « Vos actions ne sont peut-être pas légales mais elles sont légitimes », a encouragé José Bové devant un parterre de militants et riverains, plus que concernés par le tout proche tracé. Le député européen d’établir un parallèle avec sa bataille paysanne du Larzac contre l’agrandissement d’un terrain militaire.

C’était dans les années 70, et le GCO – « autre projet aberrant » – en était déjà à ses balbutiements. « Poursuivez votre résistance citoyenne – en jouant sur deux tableaux, le champ du droit et la mobilisation sur le terrain », a conclu l’élu tout en découvrant « La réserve du Bishnoï » et son festival éponyme qui sera organisé les 29 et 30 avril en contrebas du château. A deux pas du futur GCO.

DNA/D.G. 06/04/2017

S’aventurant sur le tracé du futur GCO – sous haute surveillance – il a également croisé la route des gendarmes. Photo DNA : David Geiss

S’aventurant sur le tracé du futur GCO – sous haute surveillance – il a également croisé la route des gendarmes. Photo DNA : David Geiss

José Bové regonfle le moral des troupes

Commenter cet article