On a trouvé le coupable !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

C’est la nuit dernière, par une lune claire, que le malfaiteur a opéré. Quelle fut la surprise de Roger Pfalzgraff, propriétaire d’une jolie maison en plein cœur du village de Lichtenberg, en voyant ses espaces verts saccagés au petit matin...

Vue partielle des dégâts sur la pelouse de Roger Pfalzgraff. Photo : DNA

Vue partielle des dégâts sur la pelouse de Roger Pfalzgraff. Photo : DNA

C’est avec passion et beaucoup de savoir-faire que le retraité entretient sa propriété tout au long de l’année. Les massifs floraux sont superbes et réalisés avec goût, les haies taillées et un gazon toujours impeccable sans adventices.

Sauf que l’autre jour, en ouvrant ses volets, il n’en croyait pas ses yeux et a regardé par deux fois. Oh stupeur ! Sa belle pelouse était littéralement labourée. Pas dix centimètres n’ont été épargnés.

Amateur de lombrics

Après une enquête rondement menée, il a trouvé rapidement le coupable. Sieur blaireau était passé par là, mais bien sûr entre-temps avait pris la poudre d’escampette en laissant les dégâts derrière lui.

Après une longue hibernation, l’animal nocturne était parti en quête de nourriture, et il a trouvé son festin dans la belle pelouse de Roger. Que faire ? Rien d’autre que de retourner entièrement la pelouse et de la semer à nouveau, en espérant que le malotru ne revienne pas se restaurer de vers et de larves dans son jardin.

Le blaireau en Europe est classé dans l’annexe III de la Convention de Berne, ce qui en fait une espèce partiellement protégée. Trapu et court sur patte, il peut atteindre 70 cm de long, pour 25 à 30 cm au garrot et pèse jusqu’à une vingtaine de kilogrammes. Son alimentation est variée. Insectes, hannetons, guêpes, larves et autres, champignons, petits rongeurs, crapauds et grenouilles. Et bien sûr vers de terre, en sachant que sieur blaireau peut ingurgiter annuellement près de cent kilogrammes de lombrics, d’où l’état de la pelouse de ce pauvre propriétaire !

Si cela peut être une consolation pour lui, ces animaux se promènent dans le village et aux alentours toutes les nuits et laissent régulièrement des traces de leur passage dans diverses propriétés, certes pas toujours aussi importantes que dans son cas.

 

DNA-DNA-25/03/2017

Le blaireau est affamé au sortir de sa période d’hibernation. Document remis

Le blaireau est affamé au sortir de sa période d’hibernation. Document remis

Publié dans Insolite

Commenter cet article

Kasia Zamojduk 26/03/2017 06:32

Le même est venu chez moi 2 années en suivant