La Grande-Fosse (88) et Saâles (67) : vent de colère sur l’éolien

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le chantier d’installation de dix éoliennes – cinq à Châtas, trois à La Grande-Fosse sur le versant lorrain, deux à Saâles sur le versant alsacien – a commencé sur le plateau de Belfays.

Des associations sont contre le projet d’installation d’éoliennes. Photo : archives DNA – Thomas Lepoutre

Des associations sont contre le projet d’installation d’éoliennes. Photo : archives DNA – Thomas Lepoutre

Alors que les fondations de la première éolienne sont bien avancées, trois associations naturalistes (Paysage nature et patrimoine de la montagne vosgienne présidée, Biodiversit’Haies 88, SOS Massif des Vosges, Arppège à Grendelbruch (67), ont voulu alerter sur « l’industrialisation d’une vaste zone naturelle et forestière et la destruction massive de la forêt et de son biotope ».

Ils ont pointé le « non-respect des règles élémentaires de sécurité » lors des travaux et les risques de pollution des sources alimentant les habitations à proximité de la zone, ainsi que la création de routes voulue par les travaux et la mise en danger d’éventuels vestiges archéologiques.

Les associations ont décidé de contacter les préfets du Bas-Rhin et des Vosges et la direction des affaires culturelles (DRAC) du Grand Est. Des actions devant les tribunaux sont également envisagées.

Le maire de La Grande-Fosse Bernard Maetz, l’un des principaux artisans du projet avec Jean Vogel, le maire de Saâles, affirme « que tout a été engagé dans le respect de la réglementation. Tout sera remis en état, notamment pour ce qui est des routes, des sources privées et du centre de logistique. »

DNA-25/03/2017

Publié dans Environnement

Commenter cet article