EDF devrait valider le 6 avril la fermeture de Fessenheim

Publié le par Jean-Louis Schmitt

"Un conseil d'administration d'EDF devrait valider le 6 avril la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), rapporte Le Canard Enchaîné dans son édition datée de mercredi", cité par une dépêche de l'agence Reuters (cliquer ici).

EDF devrait valider le 6 avril la fermeture de Fessenheim

La dépêche mise en ligne en fin d'après-midi précise aussi que "deux sources au fait du dossier ont confirmé qu'un conseil d'EDF était prévu le 6 avril, soit environ deux semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle, précisant toutefois que l'ordre du jour de la réunion n'était pas encore fixé".

L'électricien public n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat, précise encore la dépêche de Reuters.

D'abord promise par François Hollande pour 2016, la mise à l'arrêt définitive des deux réacteurs de 900 mégawatts de Fessenheim est désormais prévue pour fin 2018, lorsque l'EPR de Flamanville entrera en service.

Lire l'intégralité de la dépêche, en cliquant ici

"Une annonce précipitée et électoraliste sur le dos de l’Alsace" pour Eric Straumann

Le président du conseil départemental du Haut-Rhin a réagi en début de soirée à cette annonce, dénonçant une décision du conseil d'administration d'EDF effectuée "sous la pression du gouvernement."

Pour Eric Straumann, "cette annonce à 2 semaines des élections présidentielles se fait une fois de plus sur le dos de l’Alsace", avec comme conséquences pour le président du conseil départemental, "la suppression de plusieurs centaines d’emplois et un impact considérable sur l’économie locale."

Regrettant l'absence de concertation avec les collectivités locales, Eric Straumann promet d'engager "tous les moyens juridiques pour obtenir une indemnisation à la hauteur du préjudice subi par le territoire".

DNA-28/03/2017

Publié dans Nucléaire

Commenter cet article