Des braconniers ont abattu un rhinocéros de 5 ans au zoo de Thoiry (Yvelines)

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un rhinocéros mâle âgé de 5 ans a été abattu par des malfaiteurs qui lui ont volé sa corne, dans la nuit de lundi à mardi, au zoo de Thoiry (Yvelines). C’est vers 9h30 que les soigneurs ont découvert que l’animal, nommé Vince, avait été abattu de trois balles dans la tête et sa corne découpée à la tronçonneuse. L’enclos des rhinocéros se trouve à l’arrière de la réserve africaine du parc animalier.

ZOO DE THOIRY 2015. Voici Vince, le rhinocéros blanc abattu, lors de son arrivée en 2015 au zoo de Thoiry. LP/MEHDI GHERDANE

ZOO DE THOIRY 2015. Voici Vince, le rhinocéros blanc abattu, lors de son arrivée en 2015 au zoo de Thoiry. LP/MEHDI GHERDANE

Le personnel du zoo de Thoiry n'en revient pas. Ce mardi matin, une soigneuse a découvert dans son enclos la dépouille de Vince, un rhinocéros blanc mâle, âgé de 4 ans. L'animal, qui vivait à Thoiry depuis mars 2015, a été tué cette nuit de trois balles dans la tête et l'une de ses deux cornes a été sectionnée, probablement à l'aide d'une tronçonneuse.

 

Pour accéder à l'enclos des rhinocéros, situé à l'arrière de la réserve africaine du zoo, les inconnus ont dû forcer une grille extérieure, une porte métallique et enfin une porte intérieure avant de commettre leur cruelle opération. Dans un communiqué, la direction du parc animalier annonce porter plainte et livre sa consternation: «Cet acte odieux a été perpétré malgré la présence de cinq membres du personnel zoologique vivant sur place et de caméras de surveillance». Aussitôt contactée, la gendarmerie de Mantes-la-Jolie a été chargée de l'enquête. Des traces et indices ont été relevés sur les lieux, mais le calibre de l'arme utilisée n'a pas encore été determiné.

 

Une première en Europe

 

Une source précise au journal Le Parisien qu'une radio de Vince a été demandée, «mais le cuir de l'animal est tellement épais que cela s'avère impossible.» Un gendarme précise que «la deuxième corne n'a été que partiellement tranchée. Soit les braconniers ont eu une panne d'outillage, soit ils ont été dérangés». Deux autres rhinocéros blancs, vivent en effet dans l'enclos. Gracie, 37 ans, et Bruno, 5 ans, sortent indemnes de cette nuit. Leur présence n'a pas dissuadé les braconniers mais a peut-être contrecarré leurs plans.

 

Ce n'est pas la première fois qu'un zoo français est confronté à une effraction. En mai 2015, deux familles de singes rarissimes avaient été volés au zoo de Beauval. Mais d'après Le Parisien, cette exécution d'un animal en captivité serait sans précédent, en tout cas en Europe. C'est pour cette raison que Thierry Duguet , directeur général du groupe Thoiry, a «alerté tous les directeurs des parcs animaliers européens». Ségolène Royal, la ministre de l'environnement, a par ailleurs appelé dans un tweet à l'interdiction du commerce d'ivoire.

 

Le Figaro/Lucas Simonnet (7 mars 2017)

 

 

Pourquoi les cornes de rhinocéros sont-elles si convoitées ?

 

Un rhinocéros blanc a été tué dans le parc zoologique de Thoiry (Yvelines). L'une de ses cornes a été volée, coupée à la tronçonneuse, par des braconniers.

Deux rhinocéros au zoo de Thoiry © AFP / MARTIN BUREAU

Deux rhinocéros au zoo de Thoiry © AFP / MARTIN BUREAU

Dans la nuit de lundi à mardi, des braconniers se sont introduits dans le zoo de Thoiry en forçant une grille à l'arrière. Ils ont abattu Vince, l'un des trois rhinocéros âgé de cinq ans, par balles, et ont découpé l'une de ses cornes à la tronçonneuse. Le corps de l'animal a été retrouvé par une soigneuse mardi matin. Les malfaiteurs ont également essayé de scier sa deuxième corne. Les deux autres animaux sont sains et saufs.

Une première en Europe

"Jamais une telle opération ne s'était produite en Europe", selon Céline Sissler-Bienvenu, du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), ajoutant que "cela montre à quel point les braconniers sont prêts à tout". Ces actes de braconnage ont surtout lieu en Afrique australe, et notamment en Afrique du Sud, qui abrite 83% de la population mondiale de rhinocéros. En 2016, 1.054 rhinocéros y ont été tués par des braconniers, un nombre tout de même en baisse par rapport à 2015 (1.175). Le pic du trafic avait été atteint en 2014 avec 1.215 animaux tués en Afrique du Sud. Les cinq dernières années ont été marquées par une hausse dramatique du braconnage, d'environ 3 000% ! En effet, en 2007, seuls 13 pachydermes avaient été tués en Afrique du Sud.

La corne plus chère que l'or

La corne de rhinocéros se revendrait entre 40 000 et 50 000 euros le kilo sur le marché noir, soit plus que le kilo d'or. Souvent ces cornes sont destinées à des consommateurs en Asie, surtout au Vietnam et en Chine.

Lutte contre le cancer et l'impuissance

Là-bas, la croyance veut que la kératine contenue dans les cornes de rhinocéros ait des vertus thérapeutiques contre le cancer et des vertus aphrodisiaques.

La demande grandissante au Vietnam serait due à la parution d’informations expliquant qu’un officiel du gouvernement atteint du cancer serait entré en rémission grâce à l’usage de la corne de rhinocéros. Depuis, elle est très recherchée comme anticancéreux, mais aussi comme tonifiant. Des personnels diplomatiques vietnamiens en poste en Afrique du Sud ont d’ailleurs été impliqués dans le trafic de cornes en dehors du pays.

Or, le WWF dément ces vertus : "L’étude (du WWF) ne trouve aucune preuve selon laquelle la corne de rhinocéros aurait un quelconque effet médical comme antipyrétique pour diminuer la fièvre, un usage très répandu en Asie. La corne est comme les ongles, en ce sens qu’il s’agit de cheveux agglutinés, et n’a pas de propriétés analgésiques, anti-inflammatoires ou anti-spasmolytiques."

En Chine, la demande reste stable, notamment pour les objets sculptés, comme les coupelles utilisées pour les offrandes, qui sont considérées comme des signes extérieurs de richesse. La population mondiale de rhinocéros blancs a frôlé l'extinction dans le passé. Elle s'élève aujourd'hui à 20 000. Mais l'Afrique du Sud, ou encore la Tanzanie, pourraient les voir carrément disparaitre.

France Inter (7 mars 2017)

 

ALLER PLUS LOIN | Sur la liste des espèces en danger, les gorilles sont désormais les plus menacés

Braconnage : un rhinocéros blanc abattu au Parc de Thoiry

Après le centre de réhabilitation pour rhinocéros de Thula Thula, en Afrique du sud, les braconniers ont frappé…en région parisienne ! Dans la nuit de lundi à mardi, des hommes ont pénétré par effraction au Parc de Thoiry, ont abattu un rhinocéros blanc et se sont enfuis avec une de ses cornes.

Des braconniers ont abattu un rhinocéros de 5 ans au zoo de Thoiry (Yvelines)

Le braconnage frappe aussi l’Europe

Vince, le rhinocéros blanc, était âgé de 4 ans et était arrivé au Parc de Thoiry en mars 2015. Ce matin, sa soigneuse l’a retrouvé mort, abattu de trois balles, une de ses cornes coupée probablement à l’aide d’une tronçonneuse. Selon le communiqué du parc, la seconde corne, plus petite, n’a été que « partiellement tranchée, ce qui laisse imaginer que les criminels ont été dérangés ou que leur matériel s’est révélé défectueux« .

Tout indique un acte de braconnage bien préparé. Les malfaiteurs ont « forcé l’une des grilles extérieures proches de la Plaine Africaine [NDLR, la partie africaine du safari voiture de Thoiry] et se sont ensuite dirigés vers le bâtiment des rhinocéros blancs dont ils ont forcé la porte métallique et fracturé une porte intermédiaire« . Là, ils ont enfin pu accéder aux loges des animaux et à Vince. Les deux autres rhinocéros blancs du parc animalier sont, quant à eux, sains et saufs.

Après avoir été alertée par les équipes du zoo, une brigade de gendarmerie s’est rendue sur les lieux afin de relever des indices, étudier les images des caméras de vidéosurveillance et interroger les cinq membres du personnel vivant sur place. La direction de Thoiry, qui a par ailleurs déclaré que « l’ensemble du personnel est extrêmement choqué », a annoncé qu’elle comptait porter plainte.

Un rhinocéros pour 50 000 dollars

La mort de ce rhinocéros blanc rappelle que le braconnage, loin d’être un fléau limité à l’Afrique, est un problème international. Entre 2011 et 2012, une recrudescence des vols de cornes de rhinocéros avait été enregistrée par Europol, l’office de police de l’Union Européenne. Dans une quinzaine de pays comme l’Allemagne, la Suède ou le Portugal, musées et antiquaires ont fait l’objet de cambriolages. En France, en 2011 seulement, les muséums de Rouen et Blois, le musée africain de l’île d’Aix et le musée de la Chasse à Paris ont été la cible de groupes organisés. Cette année-là, le braconnage était pourtant encore « mesuré » en Afrique du sud, pays abritant l’essentiel des rhinocéros d’Afrique : 400 spécimens avaient été abattus, contre plus de 1000 aujourd’hui. Une fois les cornes découpées, elles sont envoyées en Asie où elles sont notamment considérées comme un puissant aphrodisiaque. Réduites en poudre, elles peuvent être vendues 50 000$ par kilogramme. Aucune preuve scientifique ne peut étayer cet usage traditionnel.

En automne 2011, Europol a alerté les parcs zoologiques de toute l’Europe de la nécessité de protéger les rhinocéros en captivité. Depuis, les rhinocéros du parc de Thoiry dormaient systématiquement à l’intérieur des bâtiments afin de bénéficier d’un maximum de sécurité. Une précaution qui, malheureusement, s’est avérée insuffisante.

Benoit Goniak

 

Animaux - Découverte d’un rhinocéros tué au zoo de Thoiry

Sa corne vaut plus que l’or

Les enquêteurs multiplient les investigations après la mort du rhinocéros Vince. Le motif de cette attaque, qui constitue une première dans un zoo européen, est clair : la revente de sa corne.

Un rhinocéros blanc au zoo d’Amnéville. Photo : Julio Pelaez

Un rhinocéros blanc au zoo d’Amnéville. Photo : Julio Pelaez

Deux fois le prix de l’or : la corne de rhinocéros, faite de kératine comme les ongles humains, peut se vendre jusqu’à 60 000 dollars le kilo sur le marché noir. Ce trafic lucratif est très probablement à l’origine de la mort du rhinocéros Vince, tué par balles dans la nuit de lundi à mardi au zoo de Thoiry (Yvelines). Sa corne, d’une longueur d’environ 20 cm, est ainsi estimée entre 30 000 et 40 000 euros. Cela explique les moyens déployés par la police.

Débouchés en Asie

La destination des cornes, c’est l’Asie, et notamment le Vietnam et la Chine. Entre 2009 et 2014, ces deux pays ont représenté, à eux seuls, près de 70 % des saisies mondiales de cornes de rhinocéros. Au point de tuer les derniers représentants de l’espèce présents au Vietnam.

Là-bas, la croyance veut que la kératine contenue dans les cornes de rhinocéros ait des vertus médicales et aphrodisiaques : elles permettraient de faire baisser la fièvre, de stopper les saignements de nez, de remonter la libido ou de vaincre le cancer. La demande grandissante au Vietnam serait due aux propos d’un homme politique vietnamien qui a raconté comment la poudre de corne l’avait guéri d’un cancer en 2009.

Aucune vertu prouvée

Car le plus ironique dans cette affaire, c’est qu’aucune vertu de la corne de rhinocéros n’a été démontrée scientifiquement.

« Il n’y a pas de preuve selon laquelle la corne de rhinocéros aurait un quelconque effet médical comme antipyrétique pour diminuer la fièvre. La corne est comme les ongles, en ce sens qu’il s’agit de cheveux agglutinés, et n’a pas de propriétés analgésiques, anti-inflammatoires ou anti-spasmolytiques », explique le WWF dans une étude.

Comment éviter la récidive ?

La mort de Vince a relancé la question de la sécurité dans les zoos. Si Thoiry compte des dizaines de caméras, aucune ne filme la maison où vivent les rhinocéros la nuit.

« Il faut que tous les zoos détenteurs de ces animaux prisés organisent mieux leur protection. Car si ce premier coup n’est pas suivi de mesures rigoureuses, ça se reproduira dans un autre zoo en France ou en Europe, souligne Charlotte Nithart, porte-parole de l’ONG Robin des Bois. Il y a environ 160 rhinocéros dans les zoos européens. Ils valent plus cher que l’or, c’est comme avoir un coffre-fort chez soi. Thoiry et ses trois rhinocéros, c’est un million d’euros ! »

DNA-DNA-09/03/2017

L’enquête

Dans la mort du rhinocéros Vince, les enquêteurs multiplient les investigations sur cette attaque inédite, au retentissement international. L’autopsie du rhinocéros a été réalisée hier matin au parc de Thoiry par deux vétérinaires du zoo. Elle a permis d’extraire les trois balles de la tête du mammifère, tué dans la nuit de lundi à mardi. « Il s’agit d’un calibre 12, le calibre le plus commun » pour les fusils de chasse, a indiqué le parquet de Versailles.

La dizaine d’enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie de Mantes-la-Jolie traite l’affaire « comme si c’était un meurtre d’humain ». Pour l’instant, pas de suspect, « mais ça ressemble à de la criminalité organisée. Il y a probablement un réseau derrière », a ajouté un enquêteur, qui dit lutter contre le temps. « Sinon, dans trois jours, la corne, elle est en Chine », craint-il.

DNA-09/03/2017

1 054 rhinocéros ont été tués par des braconniers en 2016 en Afrique du Sud

1 054 rhinocéros ont été tués par des braconniers en 2016 en Afrique du Sud. En 2007, seuls 13 animaux avaient été tués. Les dernières années ont été marquées par une hausse dramatique du braconnage de l’ordre de 3 000 % !

 

DNA-09/03/2017

Publié dans Insolite

Commenter cet article

Michele Chavanes 08/03/2017 19:39

Encore des abrutis et tout ça pour de l'argent

Malaurane Ma 08/03/2017 13:57

Surtout pour du pognon ! Il y a d'autres moyens que de tuer des animaux. Suis colère

Michele Enault 08/03/2017 13:56

A punir sévèrement

Nini Vulpes Vulpes 08/03/2017 13:56

Pas de mots...

Schoulletbrazillier 08/03/2017 09:53

Scandaleux criminel pauvre rhino l etat devrait investir dans la securite zoo refuge associatiob au lueu d aider le mdf

Joane Severin 08/03/2017 06:55

Encore une preuve que l'humanité est juste de plus en plus immonde chaque jour... la vie n'a plus aucune valeur devant l'argent et le laxisme des états est incompréhensible... c'est juste odieux de penser qu on peut chasser dans un zoo devant des caméras sans aucun problème... mais où on va ?????
Je ne sais pas si je suis plus choquée ou en colère mais j’ai une furieuse envie de vomir....

Ophélie Groisard 08/03/2017 06:55

c'est tellement honteux, lâche, dégueulasse, inhumain .... Comment c'est possible de s'attaquer à des animaux comme ça sans aucuns respect ... j'espère de tout coeur qu'ils ont au moins été filmé par les caméras du parc et qu’ils seront retrouvés et surtout jugés à la mesure de leur cruauté ! j'ai toujours pensée et c'est triste mais c'est la réalité, que les animaux les plus menacés ne devait leur survie qu'aux zoos et à tous ceux qui luttent contre le braconnage sur le terrain .. et la de voir que maintenant ils ne reculent devant rien pour de l'argent et de surcroît en france c'est terriblement choquant et alarmant pour tous les autres zoos de France et d'ailleurs ... il faut que la mort de ce pauvre rhino serve de leçon pour que plus jamais ça ne recommence ! Ils sont en danger partout désormais mais dans un pays normalement "civilisé" comme le nôtre ! C’est ignoble !

Gisèle Nouvel 08/03/2017 06:54

Je suis partagée entre la tristesse et la colère. Je n'ai pas de mots la cruauté humaine pour de l'argent ça me révulse. Plein de courage à cette soigneuse qui doit être bouleversée et mes condoléances à toute l'équipe du parc. J'espère que ces criminels seront vite retrouvés et condamnés.

Vanessa Bouillard-Paris 08/03/2017 06:54

Mais quelle horreur!!! Tout ça pour des cinglés qui veulent accentuer leur virilité perdue ou qui rêvent d'éternité!!! C'est tout aussi épouvantable que les éléphants!!! Sans parler des requins qui sont mutilés pour la libido d'abrutis impuissants!!! Ou encore ceux qui se délectent de chiens!!! À vomir!!!!

Alexandra Hallot 08/03/2017 06:54

Une fois de plus "l'homme" ne m'inspire que dégoût et mépris !!! J'espère sincèrement que ces barbares seront retrouvés et châtiés comme il se doit .... mais je n'y crois pas trop .

Camille Defleschelle 08/03/2017 06:53

Comment peux on commettre de telles atrocités! :( J'espère que ceux ci seront retrouvés et jugés très sévèrement pour leur acte. Sinon qu'on les mettent dans l'enclos des lions ils s'en occuperont!

Marie GR 08/03/2017 06:53

Je suis tellement choquée que les mots me manquent...... Quelle horreur, quelle barbarie! Je suis extrêmement triste. J'espère que les coupables seront hautement punis et surtout que plus aucun animal ne soit victime de l'ignominie de l'homme....

Marcello Pettineo 08/03/2017 06:45

Preuve que nous sommes totalement dépassé par le problème du trafic des espèces en voie d'extinction. Comment vouloir protéger des espèces dans leur milieux alors que l'on est même pas capable de les protéger dans nos zoos ?
Une corne de rhinocéros se négocie entre 30 000 et 40 000 euros. Il existe une filière entre la France et l’Asie, particulièrement en Chine où les cornes de rhinocéros ont la réputation d’être aphrodisiaques. Ce serait la première fois en Europe que des voleurs s’en prendraient à un animal vivant dans un zoo. Ordinairement les voleurs s’emparent de ces cornes dans les ventes aux enchères et autres lieux d’exposition.

Ben Moinet 08/03/2017 06:45

C'est le summum du braconnage ! Plus facile que dans la nature...mais comme il n'y en a presque plus, ils en sont réduits a braconner dans les parcs animaliers !

Yves Corbeaux 08/03/2017 06:44

Lamentable !

Jean-pierre Baron 08/03/2017 06:44

Un certain nombre de cornes ont été volées , ces dernières années, dans les musées d'histoire Naturelle qui ne s'y attendaient pas......Cette première source Européenne étant tarie.....Ils se tournent maintenant vers les Rhinos vivant en Zoo.....Des mesures de surveillance accrue doivent être prises d'urgence dans tous les établissements présentant des Rhinos ! Le problème est que les cornes de rhino se vendent très cher … Ce ne sont pas des détraqués, ce sont des voyous sans scrupules...