À l’affût des indices animaux

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Entre 15 et 20 personnes sont parties explorer en forêt à la recherche de traces et indices laissés par les animaux qui la fréquentent.

Les participants tentent de trouver quelle espèce est venue boire en ce ruisseau. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Les participants tentent de trouver quelle espèce est venue boire en ce ruisseau. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Organisée par la maison de l’eau et de la rivière (MER), cette sortie « Pas à pattes » a permis aux parents et aux enfants de découvrir comment débusquer des indices de vie animale lors de leur promenade dominicale.

Guidés par Romain Cantat, animateur nature à la MER, ils ont d’abord eu droit à un petit cours théorique avant de se lancer dans une petite randonnée pleine de découverte.

Traces de sangliers

En effet, en une heure et demi, la petite troupe avait peu avancé tant les découvertes se sont enchaînées. Entre les œufs de grenouille dans une flaque d’eau, les empreintes de chevreuil, un terrier de renard, ou encore une « table » de rongeur installée sur une souche d’arbre, les yeux de lynx des participants étaient sollicités à de nombreuses reprises.

C’était aussi l’occasion de découvrir quelques anecdotes sur certaines espèces d’animaux, comme les blaireaux qui dans leur organisation, se creusent des petits trous en guise de toilettes.

Romain Cantat a transmis sa passion de la nature. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Romain Cantat a transmis sa passion de la nature. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Que dire encore du nid de troglodytes installé sous un arbre renversé, ou de ces restes de repas trouvés non loin de traces de sangliers.

Avant un mini-cours sur la méthode pour réaliser une moulure d’empreinte, les participants ont également pu observer de près des excréments qui contenaient des poils. Cela pourrait indiquer qu’un prédateur carnivore est passé par là. Faute de traces immédiatement identifiables à côté, il est difficile de dire de quelle espèce il s’agit : loup, lynx ou autre… les hypothèses restent ouvertes.

En tout cas une chose est sûre, les enfants comme les adultes n’ont pas vu le temps passer et se sont tellement pris au jeu qu’ils ont, lors de leur retour, pu observer un couple de batraciens batifoler à deux pas de l’étang du Donnenbach.

DNA/T.L. (27/03/2017)

Surprise lors du trajet retour. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Surprise lors du trajet retour. Photo : DNA - Thomas LEPOUTRE

Photos : DNA - Thomas LEPOUTREPhotos : DNA - Thomas LEPOUTRE
Photos : DNA - Thomas LEPOUTREPhotos : DNA - Thomas LEPOUTREPhotos : DNA - Thomas LEPOUTRE
Photos : DNA - Thomas LEPOUTREPhotos : DNA - Thomas LEPOUTRE

Photos : DNA - Thomas LEPOUTRE

Publié dans Environnement

Commenter cet article

Romain Cantat 27/03/2017 09:30

Wahou super ! Chouette article. Ça fait plaisir