Pigeon ramier : nouveau revers pour les chasseurs ardéchois

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les chasseurs ardéchois ne pourront finalement pas tirer le pigeon ramier, dans le sud-est du département, à partir de ce mardi 21 février. Le Préfet de l'Ardèche avait pris un arrêté en ce sens mais le ministère de l'Ardèche a mis son veto.

Les chasseurs ardéchois ne pourront finalement pas abattre le pigeon ramier toute l'année. Photo : Jean-Louis Schmitt

Les chasseurs ardéchois ne pourront finalement pas abattre le pigeon ramier toute l'année. Photo : Jean-Louis Schmitt

C'est un nouveau revers pour les chasseurs ardéchois. Ils avaient demandé l'autorisation de tirer le pigeon ramier, dans le sud-est du département, du 21 février au 30 juin, hors de la période de chasse. Le Préfet de l'Ardèche avait pris un arrêté en ce sens le 10 février dernier. Mais finalement c'est un revirement de situation. La Ministre de l'environnement, elle-même, a mis son veto.

 

La Ministre de l'environnement a mis son veto

 

Le Préfet de l'Ardèche avait pris un arrêté le 10 février dernier. Il classait le pigeon ramier dans les espèces nuisibles et autorisait le tir du 21 février au 30 juin, hors de la période de chasse, dans le sud-est du département, dans un triangle qui s'étend de la basse vallée de l'Eyrieux, aux communes des Vans et de Saint-Marcel-d'Ardèche. C'était une demande des chasseurs ardéchois depuis plusieurs années.

 

Mais Ségolène Royal, ministre de l'environnement, après s'être entretenue avec des associations de défense de la nature, a finalement décidé de mettre son veto. Le ministère a demandé au Préfet de l'Ardèche d'abroger son arrêté, ce qu'il a fait ce lundi 30 février. La situation reste donc identique à celle de ces dernières années.

 

De quoi mettre très en colère Jacques Aurange, le président de la fédération des chasseurs de l'Ardèche : "ce n'est pas normal que de sa tour d'argent à Paris, madame la ministre demande l'abrogation de cet arrêté !"

 

"On est en colère, c'est une méthode brutale, choquante"

 

Un sujet très sensible en Ardèche

 

Le pigeon ramier est un sujet très sensible en Ardèche. Le pigeon ramier avait notamment donné lieu à de violents affrontements dans les années 90, entre chasseurs et défenseurs de l'environnement. Ségolène Royal décide donc de ne pas raviver les tensions.

 

Roger Mathieu, de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) se dit "très heureux de cette décision de la ministre". "Ségolène Royal a compris qu'il n'y a pas de dégât important dans les cultures de céréales en Ardèche à cause du pigeon ramier".

 

"Cette décision va dans le sens de la préservation de la biodiversité"

 

Selon le ministère de l'environnement, "le périmètre géographique prévu dans cet arrêté préfectoral est disproportionné par rapport aux dégâts causés par le pigeon ramier sur cette zone" explique le Préfet de l'Ardèche, Alain Triolle, qui a été obligé d'abroger cet arrêté.

 

"Dans la Drôme, le tir du pigeon ramier est autorisé toute l'année" rappelle les chasseurs ardéchois mais "seulement au-dessus des cultures où il a causé beaucoup de dégâts, dans un périmètre restreint et de manière ponctuelle" rappelle Roger Mathieu de la LPO.

 

 

Mélanie Tournadre/France Bleu Drôme-Ardèche (21 février 2017)

Publié dans Biodiversité, Chasse

Commenter cet article

dominique 25/02/2017 15:40

Ah ce n'est pas normal disent les chasseurs, tout ce qui les empêche de se livrer à leur goût pour les tueries n'est pas normal, on sait...
Alors je dis, moi qui prends plaisir chaque année à voir revenir dans mon jardin un couple de palombes, il n'est pas normal que des abrutis me privent de ce bonheur en les tuant pendant leur déplacement; mais bien sûr c'est une image il n'est surtout pas normal que des individus s'arrogent le droit d'en tuer d'autres pour leur plaisir malsain

Angelilie 25/02/2017 14:25

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Jean-Louis 25/02/2017 14:30

Merci à vous !
Abonnez-vous et restez fidèle...