Massacre des chiens lévriers en Espagne : ça doit cesser !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Méconnue, cette ignoble tradition consiste à supprimer son chien après la saison de la chasse. Une pratique tolérée... mais de plus en plus contestée !

Massacre des chiens lévriers en Espagne : ça doit cesser !

Chaque année, en Espagne, les associations estiment à 50 000 le nombre de chiens lévriers tués, abandonnés ou mutilés. Une ignoble tradition qui, heureusement, suscite une indignation grandissante. Gros plan sur un combat à gagner au plus vite…

 

Tous les ans, c’est la même chose. Quand arrive la fin de la période de chasse (de novembre à février), un gros paquet de chasseurs se débarrassent de leur lévrier devenu inutile…

 

Tous les moyens sont bons. Certaines bêtes sont pendues ou jetées dans les puits, d’autres sont abandonnées en forêt (les pattes brisées pour qu’elles ne reviennent jamais), confiées à des chenils municipaux (qui, souvent, n’ont pas d’autres choix que de les euthanasier) ou laissées dans des chenils sauvages, sans eau ni nourriture…

Massacre des chiens lévriers en Espagne : ça doit cesser !

Au total, 50 000 lévriers (appelés galgos en Espagne) subiraient l’un de ces tristes sorts à chaque mois de février. Ainsi, les chasseurs n’ont pas à entretenir leur animal jusqu’à la réouverture de la chasse…

 

Est-ce légal ? Certainement pas. Est-ce toléré ? Il semblerait… La chasse aux lièvres et aux lapins avec des lévriers est toujours autorisée en Espagne (alors qu’elle est interdite en France depuis 1844). Ce qui est illégal, bien sûr, c’est de maltraiter les chiens. Mais, jusqu’à présent, la justice a toujours préféré fermer les yeux.

Massacre des chiens lévriers en Espagne : ça doit cesser !

Tant pis si les bêtes finissent atrocement leur vie et tant pis si elles sont entraînées à courir attachées à des voitures roulant à 60km/h…

 

Sciences et Avenir :

« Devant ce qui est considéré comme « une tradition séculaire » ou encore comme un « trésor millénaire » selon Antonio Romero, chasseur et ancien parlementaire, la justice espagnole choisit bien souvent de fermer les yeux. »

 

Face à cet immobilisme coupable, heureusement, la pression populaire fait jour et commence à peser. En Espagne, mais aussi en France. Notons par exemple cette pétition adressée par 30 Millions d’amis au Premier ministre espagnol. Son but : faire interdire la chasse aux lévriers. Pour la signer, c’est par ici.

Massacre des chiens lévriers en Espagne : ça doit cesser !

Soulignons également le travail de G.A.L.G.O.S (le Groupe d’aide aux lévriers Galgos odieusement sacrifiés) qui propose des chiens à l’adoption.

Bravo à eux. Leur cause est juste et leur combat, légitime ! Halte à ces massacres…

 

PositivR/Axel Leclercq (9 février 2017)

Publié dans Animaux, Chasse

Commenter cet article

Bauts 02/03/2017 09:45

Il faut arrete ce masacre depuis longtemps ce sont des criminels

Roulin 02/03/2017 01:34

Cette pratique est honteuse et doit impérativement cesser.

madec 20/02/2017 10:26

Bonjour

Ca me dépasse de voir que le cerveau de certain na pas suivi l'évolution de la vie et qu'il sont resté à leur croyance et tradition ancestral !
Mais que le parlement européen ne réagisse pas ? la ça me désole alors qu'il nous prône l'écologie à tous va !!!!
Il ne sont déjà pas capable de respecter la vie qu'elle qu'elle soit (des milliers de morts en méditerranée ) mais pour eux aucun intêrets ,alors vous pensez bien quelques chiens !!!!!!!!!!!!
Mais ceux sont eux les chiens tous ces technocrates grassement payés à dormir et à jouer aux échecs avec l’Europe !!!!!!
Un jour ils finiront comme ceux qu'ils ont ignorés !!!!
La chasse devrait être banni de nos jours ,je vois dans mon coin ont est en train de relacher des espèces par ce qu'elles ont disparues ,et on continue à chasser !!!!!!!!!!!!!!!

Moquay Patricia 18/02/2017 21:15

Le manque de conscience de respect et d'amour de soi conduit l'homme dans la peur qu'il ne peut maîtriser que par des actes cruels violents inhumains irresponsables. Cette force imaginaire ce faux pouvoir le rassure le reconforte. Il se sent puissant dans sa lachete sa betise et utilise sa force physique pour détruire
Qu'il se réveille se respecte et gratifie la vie sous toutes ces forces. Changeons nous et le monde changera. Petit à petit en passant le message et en faisant prendre conscience que l'animal est un être de chair avec des sentiments des émotions, qu'il ressent la souffrance physique et emotionnel les hommes vont cesser de passer leur mal être sur autrui. Merci au êtres éveillés qui transmettent informent et réveillent les endormis non conscient de leur bêtise et cruauté. Que peut il y avoir de mieux que cela ????

thonnard 18/02/2017 13:05

arrêtons tous ces massacres, l'humain fait ressortir ce qu'il a de plus cruel en lui !

Compte Sastre sylvie 17/02/2017 18:31

Il faut arrêter ça une bonne fois pour toutes!!!

Kasia Zamojduk 17/02/2017 17:50

Il y a tellement longtemps que ça dure !! Comme les corridas ...ignoble !

Michele Enault 17/02/2017 17:49

c est honteux je ne mettrais jamais un doigt de pied en espagne trop de violence envers les animaux

Denis la Malice 17/02/2017 13:17

Les miasmes non encore dissipés du franquisme avaient valu en 1962 à l'Espagne un rejet de sa demande d'entrée dans l'Europe.
En 1986 lorsque lui fut accordé son ticket d'entrée la corrida et l'extermination des galgos étaient pourtant déjà au programme des "réjouissances traditionnelles" de ce pays.
Si au lieu de n'y avoir vu qu'une question de pognon on avait mis en avant l'humanité, la morale, le respect du vivant on n'en serait peut-être pas là.
Au cours des 30 dernières années
1 500 000 chiens auraient pu échapper au sadisme d'une légion de tarés,
350 000 taureaux n'auraient pas été massacrés dans les arènes,
sans parler de toutes les autres formes animales victimes de "pratiques traditionnelles" du même acabit.

vandeloise 17/02/2017 10:08

faut arrêter de se faire du fric sur le compte de ces pauvres animaux qu'on les fasse adopter pquoi une telle barbarie? arrêtez ce massacre

Martine Hemmler 17/02/2017 09:55

STOP à cette tradition inhumaine !!! A ce massacre de chiens en quantité, que fait le gouvernement !

Gavelle 17/02/2017 08:52

C est monstrueux, ¢a doit cesser !

Genet 17/02/2017 08:28

L association galgos fait un travail admirable!

Bernard Auvet 17/02/2017 07:32

Les Espagnols ont commencé à se mobiliser contre cette abomination , peut être arriveront ils à faire bouger la situation, nous, nous sommes trop loin et à part en adopter un, ce qui n'est pas évident... il faut garder une optimiste tristesse !

Brigade Anti Cruauté 17/02/2017 06:48

50 000 chaque année....Quand je pense à la lutte que c'est pour en sauver...1... :'(

Mina Antico 17/02/2017 06:47

Quelle lutte encore...

Jean-Louis 17/02/2017 06:06

Il y a plus de 20 ans déjà, avec des amis, nous avions placé plusieurs "galgos" arrachés des griffes de leurs tortionnaires ibériques : ces chiens se sont révélés être de merveilleux compagnons et, à ma connaissance, aucune famille n’a jamais regretté d’avoir accueilli un tel animal (n’est-ce pas Valéry ?) !

N’hésitez pas à aider une des nombreuses associations qui œuvrent sans relâche pour le placement des rescapés espagnols et pour dénoncer les atrocités qu’ils subissent de l’autre côté des Pyrénées :

- http://www.association-galgos.fr/
- https://www.galgosfrance.net/
- http://www.crel.fr/crel-adopter-levrier.php

Et dire que cette horreur recommence chaque année…