Les justiciers du bush

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’ONG strasbourgeoise Wildlife Angel est spécialisée dans la protection de la faune sauvage en danger sur le continent africain et plus spécialement dans la formation des rangers pour contrer le braconnage.

L’ONG strasbourgeoise a été suivie sur le terrain en Namibie par une équipe de France 4. DR

L’ONG strasbourgeoise a été suivie sur le terrain en Namibie par une équipe de France 4. DR

Il est de la génération Daktari, toujours là pour défendre les animaux de la savane. Il a été guide en Afrique de l’Ouest et australe et connaît donc bien la brousse et ses habitants. Il a été militaire, a travaillé dans la protection rapprochée et a pu constater sur le terrain que les rangers des réserves n’ont aucune chance contre les braconniers suréquipés, toujours plus nombreux et à l’organisation mafieuse. Faute de moyens quand ce n’est pas à cause de la corruption dans certains états, « les rangers sont très mal formés, mal organisés, mal encadrés » observe le Strasbourgeois Sergio Lopez.

Homme d’action, il n’en pouvait plus de voir disparaître les éléphants pour leurs défenses, les rhinocéros pour leurs cornes, les singes pour leur viande, les guépards pour leurs peaux… Non seulement la pression du braconnage se fait toujours plus forte et plus violente, « mais elle est devenue protéiforme. À la chasse coutumière pour la viande de brousse se sont ajoutés le braconnage criminel pour l’ivoire et les cornes de rhino puis le braconnage pour financer les filières terroristes ».

Mais parler, dénoncer, sensibiliser comme le font déjà bon nombre d’ONG ne suffit pas, loin s’en faut. Alors en 2015, Sergio Lopez et sa compagne Annie Auer ont imaginé agir concrètement en mettant leurs compétences à profit (et accessoirement leur argent), en créant Wildlife Angel.

En Namibie et au Niger

Avec pour mission de « sauver la faune sauvage africaine et ceux qui la défendent », cette nouvelle ONG basée à Strasbourg propose ainsi de former gratuitement les rangers des réserves privées voire nationales, à lutter contre le braconnage. Mais pas question d’intervenir sans l’appui des populations locales. « On arrive avec beaucoup d’humilité, insiste Sergio Lopez. On veut surtout leur faire prendre conscience qu’ils ne sont pas tout seuls ».

Forte d’une dizaine de formateurs bénévoles qui se relaient en Afrique, l’équipe est déjà intervenue à plusieurs reprises en Namibie et au Niger. Une centaine de rangers ont suivi leurs sessions qui commencent avant toute chose par l’entretien de la forme physique accompagné d’une sensibilisation à l’importance de la biodiversité et d’une meilleure connaissance de la faune. L’entraînement paramilitaire vient ensuite avec l’enseignement des techniques de self-défense et des gestes de premiers secours « pour que les rangers ne payent pas de leur vie leur action ». Les rangers se familiarisent avec le maniement des armes (« pour ne pas être dangereux pour eux-mêmes »), avec les techniques de patrouilles sans déranger la faune et sans se faire repérer des éventuels braconniers ainsi qu’avec le prélèvement d’indices ou la préservation de scène de crime. Les traces relevées sur le terrain permettent parfois de remonter certaines filières et Wildlife Angel est d’ailleurs en relation avec les institutions ou organisations qui pistent les criminels ; Sergio Lopez est ainsi régulièrement en contact avec Jean-Paul Burget, autre Alsacien engagé dans la lutte contre le braconnage au nom de l’association Sauvegarde Faune Sauvage.

Après la Namibie où l’ONG a servi de fil rouge à Une saison au zoo (lire ci-dessous), Wildlife Angel s’apprête à mettre le cap vers la République Démocratique du Congo pour participer à la protection des bonobos et lutter contre la déforestation.

Plus d’info : www.wilang.org

DNA-Simone Wehrung (08/02/2017)

 

 

Avec l’équipe du zoo de la Flèche

L’action de Wildlife Angel est au cœur d’Une saison dans la savane dont les deux premiers épisodes sont programmés demain à partir de 20 h 55 sur France 4. Forte du succès des cinq premières saisons d’Une saison au zoo, l’équipe du zoo de la Flèche s’est transportée en Namibie pour faire découvrir à leurs fidèles téléspectateurs la richesse de la faune namibienne tout en œuvrant à sa conservation.

Pour mieux illustrer leur propos, Geoffrey, Sabrina, Stéphane, Cyril, Anthony et Thibaut ont, le temps d’une mini-série de 6 épisodes, intégré un groupe de rangers venus de toutes les réserves du pays pour se former auprès de Sergio Lopez. Ils se sont ainsi familiarisés avec les techniques de patrouilles, de self-défense d’interception ou de survie enseignées par les « Wildlife Angels » tout en partageant le quotidien des soigneurs dans les réserves.

Une saison dans la savane, 3x2 épisodes, les jeudis 9, 16 et 23 février à 20 h 55, sur France 4.

Publié dans Environnement

Commenter cet article