Fermes à sang

Publié le par Jean-Louis Schmitt

A l'occasion de recherches menées sur les importations de viande chevaline provenant de l’étranger, le Tieschutzbund (Zürich) est tombé sur une autre cruauté : les sordides "fermes à sang" !

Fermes à sang

 

L`exemple de l’Argentine et de l’Uruguay

 

Voilà des lieux où des milliers de juments en gestation sont cruellement vidées de leur sang, sans égard pour leur santé (ni pour la perte de leur poulain), le tout pour produire l’hormone eCG (hormone chorionique gonadotrope équine) qui est sécrétée chez la jument en gestation et qui est utilisée pour l'induction et la synchronisation de l’œstrus chez la truie.

 

Le Tieschutzbund a fait des recherches pendant des mois pour en savoir plus et a pu rencontrer certains employés de ces "fermes à sang". L’association a également été confrontés aux responsables de ministères de tutelle et a pu dialoguer avec les vétérinaires… Des documents de douane qui étaient dissimulés ont également été découverts lors de cette enquête.

 

Les recherches révèlent que des milliers de juments d'Uruguay et d'Argentine sont systématiquement torturées et tuées pour l'industrie des porcelets Suisse et de l'UE dans un vide juridique total ; ainsi, on découvre que le sang est recueilli tandis que les juments deviennent anémiques ! D’autre part, les poulains sont avortés et les juments souffrent en perdant de quantités énormes de sang lors de ces fausses couches provoquées…

 

Les juments qui survivent mais qui ne peuvent plus être enceintes sont acheminées vers des abattoirs agréés de l'UE : leur viande termine généralement dans des plats cuisinés suisses et européens.

 

L'activité de sang s’avère une entreprise qui représente des millions de dollars et demeure non-contrôlée voire même tolérée en Uruguay et en Argentine. Les acheteurs européens sont évidemment rarement au courant de ces pratiques scandaleuses ce que souhaite réparer le Tieschutzbund par ces révélations au grand public !

 

Lire également :

 

Vidéo : Bloodfarms in Uruguay and Argentina (17:03)

Fermes à sang

Publié dans Animaux

Commenter cet article

Denis 10/02/2017 13:02

Évoquez une idée monstrueuse (bile des ours) il en germe une nouvelle (fermes à sang) dans un esprit malade.
Sauvez une espèce elle est aussitôt remplacée par une autre sur l'autel d'un exterminateur quelconque.
Signez un traité de paix, l'encre n'est pas encore sèche qu'on en démarre une nouvelle guerre ailleurs.
Dire que je m'inquiète pour le contrôle auto de mon vieux J5 alors que le dernier porte container pollue à lui seul plus que la moitié du parc automobile européen.
Apprenez à vos élèves à dire bonjour et à ne pas jeter de détritus sur la voie publique qu'ils vous gratifient d'un amical "nique ta mère" et alliant le geste à la parole vous adressent un viril doigt d'honneur et vident leur cendrier de voiture à vos pieds.
Décidément notre planète me fait penser à un vieux rafiot prenant l'eau. Colmatez une brèche, rebouchez un trou, que la coque fuit ailleurs.
Mort aux cons !
Il est temps de changer l'équipage,