Dix ans autour du monde

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Cela fait plus de dix ans qu’Eric Schambion, originaire d’Obernai, a quitté sa vie bien réglée pour se lancer à vélo dans un tour du monde à durée indéterminée avec sa femme, l’Américaine Amaya Williams. Ils ont déjà traversé 102 pays et pédalé plus de 190 000 km.

Dans l’Himalaya. Document remis

Dans l’Himalaya. Document remis

Le couple a l’ambition d’être le premier à avoir parcouru l’ensemble des pays du monde à vélo. S’ils sont actuellement aux États-Unis, ils ont leur vol pour Almaty (Kazakhstan) le 14 avril, avec l’idée d’explorer l’Asie centrale.

Tout a commencé en 2006 avec une traversée de l’Afrique (30 pays, 30 000 km) qui leur a donné des idées. Ces baroudeurs, qui se sont rencontrés en 1996 en voyage au Laos et mariés l’année suivante à Obernai, ont eu envie de continuer. Ils ont lâché leur job d’ingénieur et de prof d’anglais à Darmstadt (Allemagne) et mis leur appartement en location pour avoir un peu d’argent. Depuis, ils ne sont plus rentrés chez eux.

Leur budget ? 400 à 500 € par mois, essentiellement engloutis en nourriture. Tirer 40 kg de bagage, ça brûle des calories. L’hébergement ? « 70 % du temps, on dort sous tente », raconte Eric Schambion. Mais aussi parfois dans des écoles, des temples, des mosquées… ou chez la police !

En 10 ans, ils n’ont quasiment pas eu d’ennuis. Si ce n’est un souci à la frontière en Afrique ou le vol de tout le matériel d’Eric en Bolivie, qui les a obligés à rentrer se rééquiper. Ils décrivent plutôt une population mondiale accueillante — l’Iran restant leur expérience la plus forte à ce titre — qui a changé leur manière de voir le monde. « On peut toujours trouver des points communs avec un inconnu. Avant, on n’en était pas capable et on mettait vite les gens dans une case », analyse Eric Schambion, qui a profité de ses milliers d’heures passées sur une selle pour s’instruire sur les sciences et l’histoire avec notamment des Podcast de France Culture. Et pour apprendre le portugais et l’indonésien.

Après avoir traversé l’Afrique, la Syrie, Oman, le Timor oriental, le Pakistan, l’Inde ou la Nouvelle-Zélande, les prochaines étapes apparaissent moins exotiques : Europe (avec une étape à Obernai en octobre), Afrique du Nord et Amérique du Sud d’ici 2020. Mais ils réfléchissent déjà à la suite : comment financer leur voyage dans des pays perdus au milieu de l’océan ? Et à quoi ressemblera leur vie une fois cette expérience inédite terminée ?

Site web (en anglais) : www.worldbiking.info

DNA-Guillaume Muller (12/02/2017)

Dix ans autour du monde

Suite de cette extraordinaire aventure : demain…

Publié dans Insolite

Commenter cet article