Des remèdes de grand-mère

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Hier à Kutzenhausen, dans le cadre de l’exposition « Kàffee-Kueche », la Maison rurale de l’Outre-Forêt a accueilli l’herborisateur Amand Billmann et son épouse Geneviève pour une causerie sur les remèdes de grand-mère par les tisanes, infusions et décoctions.

Geneviève et Amand Billman ont captivé le public. Photo : DNA

Geneviève et Amand Billman ont captivé le public. Photo : DNA

Comment préparer les infusions, les décoctions, les teintures avec les plantes du jardin, pour notre bien-être quotidien ? Comment conserver ces préparations afin qu’elles gardent leur efficacité ? Voici les questions auxquelles l’herborisateur de Wingen Amand Billmann a apporté des réponses devant une salle comble.

Infusion ou décoction ?

« Mettre à chauffer de l’eau de source et environ 150 mg de résidu sec dans une casserole de 1 l, rajouter 20 g par litre de plantes séchées. Dès que l’eau frémit, couper la source de chaleur, mettre le couvercle, et laisser infuser 5 minutes pour les tisanes de feuilles et fleurs, et 5 à 10 minutes pour les graines et les racines. Puis retirer les plantes. L’extrait ainsi obtenu est sous forme ionisée est facilement absorbable par les intestins. À préparer le matin pour la journée, et à prendre après les repas ».

Et pour la décoction ? « Mêmes consignes que pour l’infusion, avec en sus un frémissement de 10 à 15 minutes, puis arrêter la source de chaleur et mettre le couvercle. Retirer les plants au bout de 5 minutes. La décoction est principalement utilisée pour les compresses et les bains chauds. »

Pour lutter contre l’état grippal et le rhume

« Boire un à deux verres d’eau chaude le matin au réveil pour améliorer la circulation du sang, réduire l’ingestion pendant cette période pour délester le fonctionnement des organes (reins, foie, pancréas), prendre des bains de pieds d’eau chaude avec du sel de mer ou du bicarbonate de soude pour obtenir un effet de détoxination. »

Tisanes et racines

Les tisanes pouvant apporter un soulagement sont les feuilles d’orties (pour nettoyer le sang), le romarin (stimule la vésicule biliaire), le thym (antiseptique), la sarriette (indiquée pour la digestion et l’état grippal), les clous de girofle, les feuilles de sauge la feuille de sauge (puissants antioxydants), et l’origan qui a des propriétés antivirales et antibactériennes et stimule le système immunitaire.

Les racines à mastiquer sont les racines de pissenlit (avant les repas), ce qui permet de dégorger le foie, la racine de gingembre à mastiquer en fin de repas pour améliorer la digestion, la racine de raifort crue (le ginseng alsacien), qui stimule la circulation du sang, régule la tension, et renforce le système immunitaire, la racine de cardère, dont les principes actifs sont extraits par une macération dans l’alcool, stimule les défenses immunitaires.

La propolis sous forme de teinture (produit venant de la ruche), est un antibiotique naturel qui améliore la digestion et aide à la régulation de la flore intestinale. Le charbon végétal actif est connu en tant qu’antidote car il absorbe la plupart des toxines organiques, les produits chimiques et les poisons. Les choux crus (kale, Bruxelles) constituent eux un antiseptique, antioxydant, et un anti cholestérol.

Pendant une bonne heure, Amand et Geneviève Billmann ont captivé le public et répondu aux nombreuses questions. Ils n’ont pas seulement élaboré des recettes de grand-mère et donné de précieux conseils pour rester en bonne santé, ils ont également présenté leur philosophie et leur art de vivre en harmonie avec la nature.

DNA-DNA 20/02/2017

Publié dans Portrait, Coup de coeur

Commenter cet article