Où suis-je caché pendant l’hiver ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les insectes n’ont pas la chance, comme nous, d’avoir un radiateur ou un bon feu de cheminée auprès duquel se réchauffer lors de la saison froide. Nombreux sont ceux qui, l’hiver venu, se cachent dans le sol ou dans la litière qui le recouvre.

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo : Jean-Louis Schmitt

Citron (Gonepteryx rhamni). Photo : Jean-Louis Schmitt

Parmi les 46 espèces de papillons de l’Observatoire de la Biodiversité des jardins, plus de la moitié hivernent en France et de préférence à un stade d’œuf, de chenille ou de chrysalide. Ainsi, ils entrent dans une sorte de vie ralentie appelée diapause.

 

Mais ces formes leur demandent de trouver un abri pour se protéger des intempéries et des prédateurs. Les œufs, difficilement repérables par les prédateurs, sont souvent collés sur l’écorce des brindilles à la base des futures pousses. Ces dernières seront consommées par les chenilles lors de leur émergence.

 

Les chenilles qui n’ont pas terminé leur croissance à la fin de l’automne s’enfouissent dans la litière ou dans le sol. Elles sont parfois emmitouflées dans un abri de soie à l’instar de la chenille du Sylvain. Elles trouvent là une température agréable pour passer les mois les plus rudes.

 

L’hivernage à l’état de chrysalide est également fréquent. C’est le cas de l’Aurore et du Tircis dont les chrysalides se retrouvent dans le sol ou sur des végétaux.

Certaines espèces de lépidoptères font exception à la règle et ont la capacité d’hiverner au stade imago (adulte). Ils se dissimulent dans divers endroits à l’abri du gel. Le Citron passe ainsi l’hiver au chaud sous des écorces, dans la litière ou dans le feuillage des ronciers et du lierre.

 

Vous comprendrez donc aisément qu’il vaut mieux éviter de détruire les abris de ces espèces en retournant le sol, en coupant tous les ronciers ou le lierre du mur du jardin si vous souhaitez les observer au printemps !

 

Bien entendu, d’autres espèces, plus chanceuses, contournent les règles de l’hivernage et s’envolent pour passer cette période en vacances au soleil…

 

Noé - 24 janvier 2017

Robert-le-Diable (Polygonia c-album). Photo : JLS

Robert-le-Diable (Polygonia c-album). Photo : JLS

Publié dans Environnement

Commenter cet article