Jadot veut sortir du « vieux monde »

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Yannick Jadot, 49 ans, a dévoilé hier son programme pour la présidentielle. Photo AFP

Yannick Jadot, 49 ans, a dévoilé hier son programme pour la présidentielle. Photo AFP

Une centaine de mesures pour quitter le « vieux monde » : c’est l’objectif ambitieux de Yannick Jadot, candidat d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle, qui a dévoilé hier son programme. Son projet - « La France vive » - est très largement inspiré des propositions du parti écologiste, mais aussi, assure-t-il, du travail d’une plateforme collaborative. « Je veux rassembler celles et ceux que l’on pense irréconciliables autour d’un horizon écologique, économique et social positif et créatif », avance Yannick Jadot, 49 ans, ancien de l’association Greenpeace.

Parmi ses propositions, citons la sortie progressive du nucléaire d’ici à 2035 (avec arrêt des premiers réacteurs dès cette année) ; la rénovation de 750 000 logements par an ; la division par deux des déchets par habitant ; l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et de la ligne ferroviaire Lyon-Turin ; l’extension du RSA aux 18-25 ans et le Smic à 1 800 euros brut ; le droit de vote des étrangers aux élections locales ; l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes ; la légalisation du cannabis.

Avec ses thématiques et la « qualité » de ses propositions, Yannick Jadot espère recueillir 10 % des voix. Crédité dans l’immédiat d’environ 2 % dans les sondages, le député européen reste pour l’instant préoccupé par la quête des 500 parrainages indispensables à la candidature : « un sujet pas facile », reconnaît-il.

DNA-12/01/2017

Publié dans Environnement, Portrait

Commenter cet article

martine 12/01/2017 15:50

bon , cette publication me semble enfin être un programme positif pour lequel je pourrais adhérer, et pourquoi pas , me donner une idée pour qui voter.....