Fausse alerte pour les cygnes

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pas d’inquiétude : les pattes des cygnes, repliées bien au chaud dans le duvet, ne sont jamais prises dans la glace. Document remis

Pas d’inquiétude : les pattes des cygnes, repliées bien au chaud dans le duvet, ne sont jamais prises dans la glace. Document remis

Depuis une dizaine de jours, les équipes du Gorna (groupement ornithologique du refuge Nord Alsace), des pompiers, de la LPO du Bas-Rhin et de la fourrière animale de l’Eurométropole sont « inondées d’appels téléphoniques de gens qui pensent que les cygnes sont pris dans la glace, indique Guy Marchive, directeur du Gorna. Juste dimanche dernier, il y a eu 60 appels ! »

Il convient dès lors de le préciser : « C’est une erreur. Ça n’arrive pour ainsi dire jamais. » Ce qui peut donner cette impression, c’est l’immobilité de l’animal sur un plan d’eau tranquille. « On les voit, on revient trois heures après et ils sont toujours au même endroit. » Rien que de normal : « Ils limitent les mouvements au maximum pour économiser leur énergie parce qu’ils n’ont pas beaucoup à manger, ni à boire puisque l’eau est gelée ».

Et même si ça vient d’un bon sentiment, on évitera aussi de les nourrir avec du pain, « toxique » pour les oiseaux. D’abord, le sel contenu dans la nourriture leur « cause des problèmes au niveau des reins ». Ensuite, ces animaux sont « intolérants au gluten » et souffrent de diarrhée et de déshydratation quand ils en consomment. En résumé, il suffit de laisser la nature faire son travail, en comptant sur le redoux annoncé pour permettre aux cygnes de se remplumer.

DNA-E.V. (28/01/2017)

Publié dans Animaux

Commenter cet article