Encore un accident de chasse en Normandie : un homme pourrait perdre l'usage de son bras

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un homme de 51 ans a été victime d'un accident de chasse à Giverny, dans l'Eure, dimanche 8 janvier 2017. Touché au bras, il pourrait perdre l'usage de son membre. Précisions.

Un homme a été grièvement blessé au bras dans un accident de chasse à Giverny (Eure). (illustration ©Fotolia)

Un homme a été grièvement blessé au bras dans un accident de chasse à Giverny (Eure). (illustration ©Fotolia)

Les accidents de chasse se multiplient en Normandie.

 

Dimanche 8 janvier 2017, un homme a été grièvement blessé au bras, touché par une balle lors d’une partie de chasse à Giverny, près de Vernon (Eure).

 

La balle a ricoché

 

Selon une source judiciaire, le chasseur originaire de Vernon prenait part à une battue aux sangliers.

Vers 12h30, il aurait été touché au bras par une balle qui a ricoché, alors que lui et ses compagnons de chasse encerclaient des sangliers.

 

Transporté en urgence par son fils à l’hôpital de Vernon, il a ensuite été transféré vers un autre centre hospitalier à Aubergenville (Yvelines). Là-bas, la victime a subi une chirurgie du bras. Néanmoins, le chasseur âgé de 51 ans pourrait perdre l’usage de son membre.

Une enquête de gendarmerie est ouverte pour élucider les circonstances exactes de l’accident.

De nombreux accidents en Normandie

 

Le même jour, dans le Calvados, un homme était lui aussi victime d’un grave accident de chasse. Alors qu’il participait à une chasse aux sangliers, il a été touché par balle au bas-ventre par le tir d’un autre chasseur. Il est décédé des suites de ses blessures lundi 9 janvier 2017.

 

Depuis l’ouverture de la saison de la chasse, le 1er septembre 2016, on recense pas moins de six accidents graves en Normandie. Les fédérations de chasseurs rappellent les précautions et l’importance de la formation.

 

Normandie27actu/Julien Bouteiller (11 janvier 2017)

LIRE AUSSI :

Publié dans Chasse

Commenter cet article

Agnès Robert 12/01/2017 19:52

Mais quand cette barbarie assassine va-t-elle enfin être interdite ? S'ils ont tant de joie à tuer, mettons-les tous dans une arène étanche où ils pourront s'entretuer à l'envie... Les survivants auront le droit de porter le scalp des morts en tant que trophée et de manger leurs victimes puisqu'ils raffolent de telles "traditions"...Mais par pitié, qu'ils foutent la paix à la nature et aux promeneurs pacifiques.