L’élevage intensif… vue par Nicolas Meyrieux

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Nicolas Meyrieux décrypte l’impact environnemental de l’élevage intensif, entre cynisme et pragmatisme. Il délivre un message d’utilité publique responsabilisant, sans culpabiliser.

L’élevage intensif… vue par Nicolas Meyrieux

L’élevage intensif en chiffres, pour l’environnement

Nicolas Meyrieux attaque le sujet par les chiffres, et avant qu’on ne vienne lui demander d’où il les sort, rendez-vous dans la barre d’infos de la vidéo, où près d’une vingtaine de sources sont citées, du Monde aux Inrocks en passant par France InterTerraecoFrance TV info, les recherches du film Demain, et bien sûr, Cowspiracy, ce docu Netflix qui a fait devenir végétarien Fab, (presque) du jour au lendemain.

Ce sont surtout ces réalités quantifiables qui sont mises en avant pour démontrer l’impact négatif de l’élevage intensif sur l’environnement, avec quelques punchlines bien marquantes : « L’élevage du bétail produit plus de gaz à effet de serre que toute l’industrie des transports réunis. » ou « Il faut : 15  000L d’eau pour produire 1kg de bœuf, 3 800L pour produire une brique de lait. »

Pour plus de chiffres sur le sujet, Data Gueule avait fait un excellent décryptage de l’industrie de la viande. Le sujet mérite d’autant plus d’attention par les temps qui courent, alors que le lobby de la viande s’invite dans les écoles.

Parfaitement, vous avez bien lu : un reportage a été diffusé dans le journal de 20h du 5 décembre, montrant comment des représentants du lobby de la viande interviennent dans des écoles, pour vanter les mérites et surtout la nécessité de consommer des produits carnés !

Le ministère de l’Éducation Nationale laisse faire (il ne soutient pas, mais il ne fait rien pour empêcher ces interventions non plus…). À l’heure où il est plus urgent d’apprendre qu’on peut très bien vivre (et bien manger) en diminuant drastiquement sa consommation de viande, laisser ce lobby présenter ces produits comme indispensables à une alimentation équilibrée est irresponsable, et mensonger (Voir la publication "Le lobby de la viande s’invite à l’école").

Incarner le changement qu’on veut voir dans le monde

Pour être tout à fait honnête, des vidéos ou des tribunes de décryptage, de commentaires, du « y a qu’à manger moins de viande », j'en vois passer quasi-quotidiennement.

Mais des gens qui incarnent eux-mêmes le changement dont ils font la promotion, j’en vois peu. Moi-même, si je poste régulièrement des Instagram de mes plats végétaliens, je relaie fort peu de contenus plus « politiques » autour de l’élevage et de ses conséquences — mais déjà trop si j’en crois certains commentaires fatigués dans mon entourage !

En terminant sa vidéo par son propre témoignage, Nicolas Meyrieux ne donne pas de leçon : il montre l’exemple. Rien que pour ça, j’aurais mis un pouce bleu (mais je l’avais mis bien avant tant j’ai ri à « Didier Charral »).

Vidéo : L’ÉLEVAGE INTENSIF (feat. VÉRINO) - LA BARBE (6 :14)

Publié dans Agriculture-Elevage

Commenter cet article

Denis 17/12/2016 05:14

Humoristique, documenté, pédagogique, original...
A consommer sans modération
et à mettre à la disposition du plus grand nombre...