Vaches en gestation abattues : de nouvelles vidéos choc

Publié le par Jean-Louis Schmitt

C’est un nouvel électrochoc signé L214. Hier, l’association qui milite pour le bien-être animal a diffusé sur son site internet de nouvelles vidéos choquantes, filmées à l’abattoir municipal de Limoges, qui montrent l’abattage de vaches en gestation.

Vaches en gestation abattues : de nouvelles vidéos choc

Ces images ont été tournées clandestinement en mai et septembre par Mauricio Garcia-Pereira, 47 ans, un employé de l’abattoir, écœuré par les pratiques sur son lieu de travail. Il a lui-même décidé de s’allier à l’association pro-vegan pour lancer l’alerte à visage découvert, une première.

L’abattage interdit à huit mois de gestation

Selon L214, les vidéos prouvent que des vaches portant des veaux prêts à naître sont fréquemment abattues à Limoges, alors même que la législation européenne interdit le transport des animaux à compter de 90 % du terme de la gestation (ce qui équivaut à huit mois pour une vache), et donc l’abattage à partir de ce moment-là. Le ministère de l’Intérieur disait hier n’être pas en mesure de dire si l’abattoir municipal de Limoges avait enfreint cette disposition législative.

L214, qui a lancé une pétition pour faire interdire l’abattage des vaches gestantes au moins lors du dernier tiers de leur gestation, a annoncé avoir déposé plainte contre X hier auprès du Tribunal de Limoges pour établir la responsabilité éventuelle de l’abattoir, du transporteur, de l’éleveur et des services vétérinaires. Sur la foi de vidéos réalisées par un autre employé de l’abattoir anonyme, L214 a également porté plainte contre l’abattoir pour des infractions répétées à la réglementation dans l’abattage, et les mauvais traitements sur les animaux.

DNA-04/11/2016

Vaches en gestation abattues : de nouvelles vidéos choc

Commenter cet article