So long Leonard

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La mélancolie ne sera plus ce qu’elle était sans Leonard Cohen, poète, chanteur, écrivain, qui prévenait dans son dernier album : « Je quitte la table, Je suis hors-jeu ».

En concert à Benicassim (Espagne) en juillet 2008. Révélé en 1967 par Suzanne, puis So long Marianne, il est le créateur de l’incomparable Hallelujah. AFP

En concert à Benicassim (Espagne) en juillet 2008. Révélé en 1967 par Suzanne, puis So long Marianne, il est le créateur de l’incomparable Hallelujah. AFP

« Je ne veux pas de pardon. Non, non il n’y a personne à blâmer. Je quitte la table. Je suis hors-jeu ».

Ainsi chantait Leonard Cohen dans You want it darker , titre de son 14e album paru le 21 octobre, dont nous savons aujourd’hui qu’il sera le dernier. Comme avant lui David Bowie, il aura fait ses adieux publics par le truchement de son art.

Des bougies à Montréal

« C’est avec une profonde tristesse que nous faisons part du décès du poète, compositeur et artiste légendaire Leonard Cohen », a annoncé jeudi soir son agent. Aussitôt, tandis que se multipliaient les hommages officiels, ses fans ont convergé devant sa résidence à Montréal où il est né il y a 82 ans. Des bougies y ont été allumées, des fleurs déposées, des chansons entonnées.

Leonard Cohen était et restera encore pour des générations l’auteur de Suzanne , So long Marianne , Hallelujah … Des chansons dont beaucoup fredonnent la mélodie sans soupçonner la poésie des paroles.

Il a d’ailleurs commencé par la poésie dans les années 1950. Et poursuivi par le roman : The Favorite Game (1963) et Beautiful Losers (Les perdants magnifiques, 1966) sont salués par la critique. Le premier album n’arrive qu’en 1967, sobrement intitulé Songs of Leonard Cohen. C’est un coup de maître, avec Suzanne et So long… Et pourquoi choisir entre poète, chanteur, écrivain ? À l’image de son contemporain Bob Dylan, récent prix Nobel de littérature, il se sera toujours moqué des étiquettes.

Moine bouddhiste

Leonard Cohen était né le 21 septembre 1934 dans une famille juive d’origine polonaise. Et toute son œuvre sera marquée par une forme de foi ou de mysticisme. Il invitera le chantre et la chorale de sa synagogue montréalaise à participer à son dernier album réalisé avec son fils Adam. Il vivra aussi plusieurs années retiré dans un monastère bouddhiste en Californie où il finira par être ordonné moine : « En 1993, je sortais d’une tournée au cours de laquelle j’avais bu une quantité énorme de vin rouge, expliquera-t-il. Ma santé s’était considérablement détériorée, mon esprit était en ruine, et mon cœur était en ruine… J’avais besoin de gouverner ma vie grâce à une structure. »

Cette vie résiste au résumé. Toute en ombres et nuances, disparitions et retours triomphants, jalonnée d’amours qu’il chantera souvent. Et toujours empreinte d’une profonde mélancolie portée par sa voix grave, rauque. Celle qui chantait, sur le dernier album : « Hineni, hineni, My Lord » (« Me voici mon Dieu », en hébreu et en anglais).

Francis Brochet (12/11/2016)

Vidéo : Leonard Cohen – Hallelujah (7 :19)

« Nous nous reverrons… »

Comme tant d’autres, la chanson a fait le tour du monde, So long Marianne (1967), adieu tendre et amer à Marianne Ihlen qui avait partagé sa vie sur l’île grecque d’Hydra. En juillet dernier, peu avant le décès de Marianne, il lui adressait ces quelques mots : “Marianne, le temps où nous sommes devenus si vieux, où nos corps se dégradent est arrivé, et je pense que je te suivrai bientôt. Sache que je suis si proche de toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne. Tu sais que je t’ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, mais je n’ai pas besoin d’en dire plus, car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux te souhaiter un très bon voyage. Au revoir ma vieille amie. Amour éternel, nous nous reverrons…”

Ce titre a valu de nombreuses récompenses à Leonard Cohen, et aussi une présence dans les livres scolaires de poésie au Canada anglophone.

Vidéo : Leonard Cohen - So Long, Marianne (6:17)

Dans tous ses travaux, Cohen reprend souvent les mêmes thèmes : l’amour-passion, la religion, la solitude, la sexualité et la complexité des relations interpersonnelles. Leonard Cohen assume sa dépression chronique depuis longtemps et ne se l’est jamais cachée ni ne l’a jamais cachée, allant jusqu’à en parler aux journalistes rassemblés à l’occasion de la conférence de presse sur son album Old Ideas.

La poésie et les chansons de Leonard Cohen ont influencé de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes et on compte plus de 1 500 reprises de ses chansons. Cohen est introduit au Panthéon de la musique canadienne en 1991, au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens en 2006, au Rock and Roll Hall of Fame en 2008. Il est un Compagnon de l’Ordre du Canada (CC) depuis 2003 et Grand Officier de l’Ordre national du Québec (GOQ) depuis 2008, les plus hautes distinctions décernées respectivement par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

Vidéo : Leonard Cohen – Suzanne (4 :14)

Suzanne (Suzanne)

 Suzanne takes you down to her place near the river
Suzanne t'emmène chez elle près de la rivière
You can hear the boats go by
Tu peux entendre les bateaux voguer(1)
You can spend the night beside her
Tu peux passer la nuit auprès d'elle
And you know that she's half crazy
Et tu sais qu'elle est à moitié folle
But that's why you want to be there
Mais c'est pour ça que tu veux rester
And she feeds you tea and oranges
Et elle te nourrit de thé et d'oranges
That come all the way from China
Qui ont fait tout le chemin depuis la Chine
And just when you mean to tell her
Et juste au moment où tu veux lui dire
That you have no love to give her
Que tu n'as aucun amour à lui donner
Then she gets you on her wavelength
Elle t'entraîne dans ses ondes
And she lets the river answer
Et laisse la rivière répondre
That you've always been her lover
Que tu es son amant depuis toujours

And you want to travel with her
Et tu veux voyager avec elle
And you want to travel blind
Et tu veux voyager les yeux fermés
And you know that she will trust you
Et tu sais qu'elle aura confiance en toi
For you've touched her perfect body with your mind.

Car tu as touché son corps parfait avec ton esprit.

And Jesus was a sailor
Et Jésus était un marin
When he walked upon the water
Quand il marchait sur l'eau
And he spent a long time watching
Et il passa très longtemps à observer
From his lonely wooden tower
Du haut de sa tour solitaire en bois
And when he knew for certain
Et quand il eût la certitude
Only drowning men could see him
Que seuls les hommes sur le point de se noyer pouvaient le voir
He said All men will be sailors then
Il dit tous les hommes seront des marins alors
Until the sea shall free them
Jusqu'au moment où la mer les libérera
But he himself was broken
Mais lui-même fut brisé
Long before the sky would open
Bien avant que le ciel ne s'ouvre
Forsaken, almost human
Abandonné, presque humain
He sank beneath your wisdom like a stone
Il sombra sous ta sagesse comme une pierre

And you want to travel with him
Et tu veux voyager avec lui
And you want to travel blind
Et tu veux voyager les yeux fermés
And you think maybe you'll trust him
Et tu penses que peut-être tu lui feras confiance
For he's touched your perfect body with his mind.
Car il a touché ton corps parfait avec son esprit.

Now Suzanne takes your hand
Maintenant Suzanne prend ta main
And she leads you to the river
Et te conduit à la rivière
She is wearing rags and feathers
Elle est vêtue de haillons et de plumes
From Salvation Army counters
Venant des guichets de l'Armée du Salut
And the sun pours down like honey
Et le soleil coule comme du miel
On our lady of the harbour
Sur notre dame du port
And she shows you where to look
Et elle t'indique où regarder
Among the garbage and the flowers
Au milieu des déchets et des fleurs
There are heroes in the seaweed
Il y a des héros dans les algues
There are children in the morning
Il y a des enfants dans le matin
They are leaning out for love
Ils s'inclinent par amour
And they will lean that way forever
Et ils s'inclineront ainsi pour l'éternité
While Suzanne holds the mirror
Pendant que Suzanne tient le miroir

And you want to travel with her
Et tu veux voyager avec elle
And you want to travel blind
Et tu veux voyager les yeux fermés
And you know that you can trust her
Et tu sais que tu peux lui faire confiance
For she's touched your perfect body with her mind.

Car elle a touché ton corps parfait avec son esprit.

Vidéo : Graeme Allwright - Suzanne - Live 1996 (4:12)

So long Leonard
So long Leonard

Publié dans Disparition

Commenter cet article

Jean-Louis 12/11/2016 14:37

David Bowie en janvier, Léonard Cohen en novembre... Triste année avec Trump par-dessus le marché ! ARGHHHHH !!!