Qu’est-ce qu’on attend ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Après s’être vus à la télévision dans le documentaire Sacré village de Marie-Monique Robin, les habitants d’Ungersheim se découvriront sur grand écran le 23 décembre, dans une version longue intitulée Qu’est-ce qu’on attend ?

Le photographe alsacien Frantisek Zvardon a été associé au projet pour réaliser une galerie de portraits. Photo : Zvardon

Le photographe alsacien Frantisek Zvardon a été associé au projet pour réaliser une galerie de portraits. Photo : Zvardon

C’est « l’histoire la plus complète de la transition dans le monde » que la documentariste Marie-Monique Robin avait découvert à Ungersheim. Et pour avoir suivi durant quatre saisons l’avancement des projets décarbonés, bio et solidaires de la commune au centre du bassin potassique, la réalisatrice s’est sentie frustrée d’être obligée de corseter tant d’enthousiasmes, d’actions et d’élan vers un monde meilleur dans un format de seulement 52 minutes.

À devoir synthétiser au maximum toutes ces bonnes pratiques de transition mises en œuvre dans le village, elle a été obligée de réduire les témoignages directs des habitants qui ont pourtant tant d’arguments à partager. Pourquoi ils construisent des éoliennes, comment ils mangent des légumes bio cultivés par des personnels en insertion, pourquoi ils payent en radis, la monnaie locale, ou comment ils réussissent à décarboner leur quotidien, jusqu’au transport scolaire pour leurs enfants.

De fait, la version longue permet de s’attarder plus longuement sur leurs motivations tout en adoptant un rythme plus en phase avec la démarche de transition. Par le biais des témoignages individuels de Bertrand, Céline, Jean-Sébastien, Christophe, Alice et les autres, le film met en lumière l’envie collective qui anime le village.

Pour être efficace à plus grande échelle, la transition doit être partagée, c’est une évidence. Le documentaire de Marie-Monique Robin participe de cette croisade pour un monde plus sobre, plus juste, où le bon sens gouverne nos actes. En braquant ses projecteurs sur Ungersheim, la journaliste ajoute une pierre à l’édifice de la transition et le village l’en remerciera le 19 novembre lors de son prochain festival éco-équitable bio en baptisant une rue à son nom. La veille, les habitants auront pu découvrir le film en avant-première.

Avant-premières à Ungersheim le vendredi 18 à 20 h au centre sportif et culturel ; à Sélestat le 19 à 19 h au cinéma Le Sélect ; à Thann le 20 à 16 h au relais culturel à l’occasion du festival « Du rêve au réveil ».

DNA-S.W. (16/11/2016)

Publié dans Voir ou revoir...

Commenter cet article

Jean-Louis 21/11/2016 05:26

Le film sera diffusé partout en France en avant-première, avant sa sortie prévue effectivement le 26 novembre 2016 (et non décembre : MERCI Karin).
Certaines de ces projections ont lieu dans le cadre du 6ème Festival de Films du Mouvement Utopia « Pour une société du Buen Vivir » (du 17 au 24 octobre 2016), avec des projections-débats organisées par plusieurs groupes locaux du Mouvement Utopia.

karin 20/11/2016 21:29

D'après une émission entendue aujourd'hui sur France Inter, le film sort le 23 novembre ( et non décembre)
karin