Pour protéger, il faut d’abord connaître

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Réunis en assemblée générale à la Grange aux paysages, les membres de l’association nature Alsace Bossue (ANAB) ont fait le bilan d’une année riche en activités et dévoilé le programme 2017.

Florian Gissinger a proposé de partir à la découverte des batraciens. Photo : DNA

Florian Gissinger a proposé de partir à la découverte des batraciens. Photo : DNA

Le président Roland Gissinger a fait le point sur les sorties nature organisées par l’association. Douze sorties grand public ont été programmées durant l’année. La dernière, qui a eu lieu récemment à Butten sur le thème de la forêt, a été guidée par Gérard Lavaupot, forestier à la retraite. Les guides de l’ANAB ont accueilli en moyenne une vingtaine de personnes. Le public, très varié, venait de la région, mais également des centres urbains de Moselle et de Strasbourg.

L’association a proposé à ses membres une quarantaine de sorties découverte du patrimoine naturel de la région et de la proche Moselle. Elles ont permis de découvrir des villages et sites ignorés, notamment des rivières, sites historiques, fonds de vallée, zones humides et collines sèches, ces deux derniers milieux étant en voie de disparition.

À chaque sortie, le guide et ses collègues font une étude naturaliste de ces paysages, de la faune et de la flore, mais ils évoquent aussi leur histoire et leur géologie. Ils permettent ainsi aux non initiés de se former peu à peu à la reconnaissance des plantes, animaux, insectes, oiseaux et territoires. Ces sorties répondent à la mission que s’est donnée l’ANAB : sensibiliser le public à la protection de la nature et de l’environnement. Et pour protéger, il faut d’abord connaître.

La fréquentation du blog a doublé

Le blog de l’ANAB, démarré début 2015, permet à tous de découvrir, par le biais d’un article quotidien, les richesses naturelles de la région et l’actualité concernant la protection de la nature. La fréquentation du blog a doublé cette deuxième année et encourage l’association à poursuivre son travail de sensibilisation.

L’ANAB a maintenu ses contacts avec les autres associations naturalistes de la région, comme Alsace Nature, le GEPMA (suivi des mammifères), la Société botanique d’Alsace entre autres. L’association a défendu, dans le cadre de la loi, l’environnement et la nature menacée dans certains dossiers locaux. Il s’agit de cas de pollution et de risque de destruction de zones naturelles.

En conclusion, pour le président de l’ANAB, l’année 2016 a été très satisfaisante et riche en activités. L’association souhaite poursuivre dans cette voie, en continuant à s’ouvrir aux personnes et à différents sujets d’intérêt citoyen.

Le comité a été renouvelé. Roland Gissinger demeure président. Le secrétaire Jean-Louis Schmitt est secondé par Odile Schneller. Une nouvelle trésorière, Karin Insel, intègre le comité. Les assesseurs sont Alain Wollenschneider, Jean-Jacques Ringeisen, Florian Gissinger et Francis Didiot.

Le blog de l’association : http://naturealsacebossue.over-blog.com/

DNA-15/11/2016

Publié dans Environnement

Commenter cet article