Le GCO, ce champ de bataille médiatique

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Partisans et opposants au Grand contournement ouest de Strasbourg s’affrontent à travers manifestations, campagnes de communication, magazine, fanzine et sites internet. La bataille fait rage !

L’affiche pro-GCO de la CCI. Photo : DNA - Laurent Réa

L’affiche pro-GCO de la CCI. Photo : DNA - Laurent Réa

Les opposants au projet d’autoroute (GCO ou A355 ) ont marqué un grand coup le samedi 15 octobre en réunissant entre 2 000 et 3 000 personnes et près d’une centaine de tracteurs dans les rues strasbourgeoises.

Et pas une semaine ne passe depuis sans qu’une manifestation n’ait lieu dans les communes concernées par le tracé. Surtout depuis que l’enquête parcellaire a débuté. Celle-ci aboutira aux expropriations nécessaires pour réaliser le chantier.

Les opposants montent en tension et en mobilisation. Ce qui ne plaît pas du tout aux partisans du GCO, Chambre de commerce en tête. La CCI67, mobilisée depuis de longues années en faveur du GCO, vient de lancer une campagne de communication grand public au moyen de spots publicitaires sur des radios et une douzaine d’affiches dans les rues strasbourgeoises. La campagne doit durer deux semaines et laisse entendre que la mise en service du contournement en 2020 mettra fin aux bouchons. Ce qui n’est pas sûr du tout d’ailleurs ; de nombreuses voix expliquent désormais que c’est même peu probable, jusque dans les rangs des partisans de l’autoroute à péage.

Ce spot radio a suscité une vive réaction de la part de la rédaction de France Bleu Alsace qui a considéré que le passer sur les ondes nuisait à sa crédibilité. Le spot a donc été retiré.

Du côté de la CCI, on explique que cette campagne intervient en réponse aux actions des anti. « Cette campagne est destinée à rappeler l’importance du projet d’autoroute et aussi que pour le monde économique, c’est important, utile et indispensable ». Mais cet épisode n’est qu’un élément d’un champ de bataille médiatique plus large autour du projet d’autoroute A355.

La campagne de la CCI envoie vers le site internet pro-GCO mis en place par l’Automobile club pour vanter les mérites du projet. On y trouve de la documentation et un visuel animé de Vinci, le géant du BTP qui a décroché le marché de la construction et de l’exploitation de l’autoroute. Les anti-GCO ont aussi leur site internet, depuis de nombreuses années. Il recense beaucoup de documentation en lien avec la procédure administrative et publie désormais, des appels aux actions et des comptes rendus.

Le site internet pro-GCO

Le site internet pro-GCO

Dans les boîtes aux lettres aussi

Une autre bataille de com’a lieu du côté des boîtes aux lettres des communes situées sur le tracé de cette future autoroute A355.

En septembre en effet, Vinci a publié le premier numéro de Liaison(s) A355 , son magazine consacré au chantier. Il est distribué à 20 000 exemplaires dans les boîtes aux lettres des habitants concernés par le tracé.

On y trouve les éléments classiques d’un magazine de suivi de chantier de BTP, avec le mot du PDG, des explications sur l’organisation du chantier et des focus sur des thématiques particulières. Ils mettent en avant les côtés positifs du chantier, avec des titres comme « douceur paysagère » pour le viaduc de la Bruche, ou « respecter la nature » pour présenter des « préoccupations environnementales au cœur du projet ». Il n’y a aucune information financière ou commerciale sur le contrat de concession. L’objectif est clairement d’offrir un suivi du chantier sur un mode apaisé et à l’image parfaitement contrôlée.

Béton et biftons, le fanzine des opposants au projet d’autoroute GCO/A355.

Béton et biftons, le fanzine des opposants au projet d’autoroute GCO/A355.

En réponse, des militants du collectif GCO non merci ! (les Bischnoïs) ont lancé Béton et Biftons , le fanzine des anti-autoroute. Imprimé à 10 000 exemplaires, le premier numéro a lui aussi été distribué en septembre dans les boîtes aux lettres des communes du tracé. On y trouve pêle-mêle, sur un ton militant et avec pas mal d’humour, un dézingage en règle du projet du groupe Vinci et de quelques figures emblématiques pro- GCO, ainsi que des éléments sur les différents recours, les manifestations et autres actions contre le projet.

« C’est une contre-propagande au journal de Vinci, explique Bruno Dalpra, l’un des membres du groupe chargé de la rédaction du fanzine. On essaie avec nos armes de contrer la propagande de Vinci ». Le fanzine sera publié tous les deux mois et un appel de fonds sera régulièrement fait pour en assurer le financement.

Pour le reste, de nombreux médias travaillent sur le sujet et le site www.dna.fr contient un dossier spécial GCO dans lequel sont compilés les très nombreux articles publiés au quotidien.

Le site internet du collectif GCO non merci ! www.gcononmerci.org

Le site internet du collectif GCO non merci ! www.gcononmerci.org

Liaison(s) A355, le magazine du chantier de l’autoroute A355/GCO publié par le groupe Vinci.

Liaison(s) A355, le magazine du chantier de l’autoroute A355/GCO publié par le groupe Vinci.

DNA-Olivier Claudon (20/11/2016)

Publié dans GCO

Commenter cet article