Le bien-être animal, un engagement

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Quelque 150 personnes ont assisté au colloque organisé fin octobre à Strasbourg par le réseau œcuménique « Justice, paix et sauvegarde de la création » sur le thème du bien-être animal.

Photo : Jean-Louis Schmitt

Photo : Jean-Louis Schmitt

Les intervenants ont émis le vœu de donner une suite au colloque. Cette volonté a été traduite dans un texte d’engagement qui, par sa diffusion, se veut également un appel au public et aux décideurs.

Partant du principe que les animaux sont des êtres vivants, sensibles et doués de facultés cognitives, « reliés à nous dans l’interdépendance issue d’une chaîne ininterrompue de parentalité au cours de l’évolution », l’animal, « créature comme nous », se doit d’être respecté.

« La mise en œuvre du bien-être des animaux suppose de sortir de la soumission à un cadre économique délétère et de s’inspirer de valeurs éthiques et spirituelles pour construire une alternative viable. »

La mise en œuvre du bien-être animal dépend certes de nos modes de vie et de consommation, mais « avant tout des acteurs professionnels, producteurs et décideurs. […] Le diktat de l’économie, avec sa compétition par les prix les plus bas, doit être brisé ».

À l’heure où les scandales de maltraitance se multiplient et où les mesures prises pour répondre à la crise de l’élevage confirment que le système est bloqué et débouche encore et toujours sur la maltraitance, les professionnels et les élus sont appelés à se mettre autour d’une table et à réfléchir sérieusement à tous les aspects de la question. Il est plus qu’urgent « d’organiser la viabilité économique de la grande transition du moins mais mieux afin de réduire la quantité de protéines animales et viser l’excellence des conditions d’élevage et autres pratiques ».

Le texte d’engagement complet est consultable ci-dessous ou sur le site www.alsacenature.org rubrique actualités .

DNA-15/11/2016

Publié dans Agriculture-Elevage

Commenter cet article

martine 22/11/2016 14:16

suis d accord depuis nos dernières discutions et lectures des articles sur ton blog
j ai réduis considérablement mes apports en chair morte dans mon assiette
et fait appel aux conseils d une diététicienne pour équilibrer mon alimentation avec des produits plus digne de se retrouver dans mon assiette
j ai depuis un penchant d autant plus important vers mes nouveaux amies :la soupe et le fromage lol